Les points communs de figaro et beaumarchais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2285 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Beaumarchais revendique dans ses œuvres le droit de dénoncer les abus de son temps grâce à la comédie. Il a notamment déclaré : « Les vices et les abus, voilà ce qui ne change point, mais se déguise en mille formes sous le masque des mœurs dominantes. Leur arracher ce masque et les montrer à découvert, telle est la noble tâche de l’homme qui se vous au théâtre. »
Ses personnages sont riches etcomplexes. Tout est ambigu chez eux : leur identité, leur discours, leurs sentiments. De plus, d’une pièce à l’autre, ils se complexifient. Figaro, simple valet et complice du comte Almaviva dans le Barbier de Séville, devient son adversaire dans le mariage de Figaro.
Il choisit dans ses œuvres de façonner ce personnage à son image. Omniprésent, il est le porte parole de l’auteur qui lui créeune vie pleine d’activité et expose sa déception ou sa colère à travers ce valet, pourtant intelligent malgré ce statut. Figaro vient d’ailleurs de « Fi-caron », voulant dire « fils de Caron », nom d’origine de Beaumarchais. Il est le pilier des pièces de Beaumarchais et perpétue sa renommée en incarnant la gaieté derrière laquelle se cache une intelligence incontestable.
Nous verrons donc queFigaro semble être le double de Beaumarchais sur deux plans : Dans ses actes, et dans ce qu’il pense et revendique.

Entre emplois variés et conquêtes amoureuses, la vie de Beaumarchais, tout comme celle du héros de sa trilogie théâtrale, a été rocambolesque. Dans son monologue, Figaro se qualifie d’ailleurs d’ « un jeune homme ardent au plaisir, ayant tous les goûts pour jouir, faisant tousles métiers pour vivre ; maître ici, valet là, selon qu’il plaît à la fortune ! ambitieux par vanité, laborieux par nécessité, mais paresseux… avec délices !orateur selon le danger ; poète par délassement ; musicien par occasion ; amoureux par folles bouffées » (V, 3, Le Mariage de Figaro)
Nous pouvons dire qu’il y a chez Figaro du Beaumarchais, comme chez Beaumarchais du Figaro. LorsqueFigaro rencontre le Comte Almaviva (I, 2, Le Barbier de Séville), nous apprenons qu’il a exercé plusieurs métiers : il a d’abord été serviteur du Comte Almaviva, en effet, il dit être « assez heureux pour retrouver son ancien maître » (I,2, Le Barbier de Séville). Ensuite, « le ministre (…) [le] fit nommer sur-le-champ garçon apothicaire ». (I, 2, Le Barbier de Séville). Il a également été barbierà Séville, d’ailleurs, Bartholo le salue dans le Barbier de Séville, acte III, scène 5, en lui disant «  Ah, entrez monsieur le barbier. ». Beaumarchais a aussi mené une vie intense : en 1753, il est horloger du Roi. Sept ans plus tard, il devient professeur de musique. Il a également endossé tour à tour le costume d’homme d’affaires, d’agent secret et de valet de Louis XV ou de la marquise dePompadour.
La vie de ces deux hommes a été rythmée par des conquêtes amoureuses. Dans Le Mariage de Figaro, Figaro est un personnage amoureux. Pendant son monologue (I,2), Figaro dresse un portrait élogieux de Suzanne : « La charmante fille ! toujours riante, verdissante, pleine de gaieté, d’esprit, d’amour et de délices ! ». Dans son célèbre monologue, acte V scène 3, il croit que Suzanne l’atrahit et vit un amour déçu. Beaumarchais a lui aussi un fort pouvoir de séduction. Il s’est marié trois fois ; en 1756 avec Madeleine-Catherine Aubertin ; en 1768 avec Geneviève-Madeleine Wattebled et en 1786 avec Marie-Thérèse Willermaulaz.
Comme Beaumarchais, Figaro a connu un procès. Dans les années 1770, Beaumarchais a été en procès contre le Comte de la Blache ; entre les scènes 12 et15 de l’acte III du Mariage de Figaro, Figaro a son procès. Il s’agit du procès inventé par Marceline pour se faire épouser de Figaro, elle prétend donc que Figaro lui ait promis le mariage en échange de l’argent qu’elle lui a prêté. Le Comte espère que, grâce à Marceline, le mariage de cette dernière ait lieu, et pas celui de Suzanne. Ainsi, Beaumarchais règle les comptes qu’il a eus avec la...
tracking img