Les politiques publiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6339 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Diagnostics et contrats locaux de sécurité : le sociologue face à l’expert
Stéphanie Paulet-Puccini
Résumé | Plan | Texte | Bibliographie | Notes | Citation | Auteur
Résumé

Français
Le référentiel des politiques municipales en matière de sécurité se trouve, inexorablement lié à l’hégémonie de quelques « spécialistes autoproclamés » qui, par leurs discours alarmistes, réduisent la rechercheacadémique sur les délinquances à l’expression d’un « aveuglement idéologique ». Le champ de l’expertise devient l’espace intellectuel dans lequel s’élaborent les images sociales du système de décisions des acteurs politiques. Au niveau local, la position dominante de l’expert, se traduit par le monopole des cabinets conseils dans la réalisation d’audits en sécurité pour les villes signatairesd’un contrat local de sécurité. Mais l’existence d’un tel phénomène se fait le creuset d’une incompréhension grandissante vis à vis de la sociologie. Dans les faits, la place occupée par les groupes privés renvoie les représentants de la discipline, à la contestation par l’expertise, de leur légitimité à intervenir sur la problématique de l’insécurité.
Haut de page
Plan

Introduction1-L’interrogation d’une situation d’enquête
2-Des diagnostics locaux de sécurité identiques
3-La construction d’une légitimité
4-L’entretien : la traduction concrète d’une contestation
Haut de page
Texte intégral
PDFSignaler ce document
Introduction

1C’est parce qu’ils ont été mal informé que nos gouvernants n’ont que très récemment pris conscience du péril qui guettent les quartiers urbains etpériurbains de la France métropolitaine. Voilà le maître mot de l’importante production éditoriale sur l’insécurité évoquée à plusieurs reprises par Laurent Mucchielli. La multiplication d’ouvrages, plus ou moins renseignés de policiers, de journalistes mais aussi de dirigeants de groupes privés, témoigne « du développement d’une expertise policière ou para policière qui tentent de se donner une allurescientifique ». L’absence de diagnostic réaliste du phénomène insécurité, tel est par exemple l’argument déployé par Xavier Raufer et Alain Bauer pour justifier de l’importance de leur action auprès de politiques trop souvent désoeuvrés par des « analyses partielles, partiales, ou parcellaires ». Le contrat local de sécurité constitue l’occasion pour les deux experts d’apporter des élémentspertinents à la résolution du problème qu’ils ont eux même contribué à faire émerger. Grâce à « l’honnêteté » de diagnostics, assimilés à de véritables « actes de courage », les cabinets conseils vont accompagner les élus dans une « entreprise de découverte du réel vécu »1. Mais la dimension marchande de l’analyse locale de l’insécurité laisse entrevoir une toute autre réalité. Les documents proposés auxcommunes se répètent, et fournissent des solutions toutes faites qui mettent en doute l’indépendance, et la compétence de leurs auteurs. Une enquête de terrain, qui se proposait d’interroger des élus locaux a permis, souvent au grand désarroi de l’enquêteur, de constater que les experts bénéficient d’une légitimité supérieure à celle du sociologue. Face à une situation d’enquête rendueproblématique, la présentation de données empiriques se référant aux contenus des contrats locaux de sécurité, et l’exposé d’une expérience concrète de recherche invitent à débattre, des conditions à l’origine de l’influence des experts.

• 1  Voir le chapitre consacré aux CLS dans l’ouvrage de Alain Bauer et Xavier Raufer « violences et ins (...)

1-L’interrogation d’une situation d’enquête

2Leprésent texte s’inspire d’une série de rencontres avec des adjoints au maire, détenteurs de délégations « sécurité » dans sept communes du département du Var, et d’une mission d’observation d’un mois effectuée au sein d’un service municipal assurant le suivi d’un contrat local de sécurité. Sollicités par courrier dans le cadre d’une thèse de doctorat, les entretiens d’une durée moyenne de...
tracking img