Les relations hommes / femmes dans « le mariage de figaro »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1535 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé de Français sur « Le mariage de Figaro »

Sujet : Les relations hommes / femmes dans la pièce.

Introduction :

Le siècle des Lumières est le siècle le plus important dans l’histoire française, le plus révolutionnaire et le plus innovant. Le jugement critique des philosophes avec Voltaire, Rousseau, Diderot, Montesquieu, Beaumarchais touche de nombreux domaines : la religion, lepouvoir, la monarchie absolue, la condition humaine, la législation, les connaissances humaines et en ce qui nous concerne l’inégalité des sexes. La femme a toujours été traitée comme un objet décoratif à la gloire de son mari. Au XVIIe siècle, elles ont souvent été définit par l’ignorance et la coquetterie. Au XVIIIe siècle, des écrivains et philosophes apportent une nouvelle vision de la femme en larévélant surprenante, intelligente et réfléchit, en particulier Beaumarchais dans son œuvre « Le Mariage de Figaro ».
Donc en étudiant les relations homme/femme du « Le Mariage de Figaro », nous essaierons de voir les caractères moderne et révolutionnaire vis-à-vis de la femme et l’avancée féministe dans la pièce.

Résumé de la pièce :
Figaro est le fidèle serviteur du Comte Almaviva, ilsouhaite épouser Suzanne qui est la première femme de chambre de la comtesse. Mais le Comte est libertin, il est à l’affût de nouvelles aventures et il se trouve très attiré par la jolie Suzanne. Il envisage alors de restaurer le droit de cuissage afin de profiter de la jeune mariée avant le mari. Il est aidé de Bazile pour faire des avances et harceler Suzanne. Mais Suzanne avoue non seulement lesvues du Comte à Figaro mais aussi à la Comtesse. Le Comte doit alors faire face à une véritable coalition entre les femmes et Figaro. Mais la balance est changeante, de nombreux sous-entendus et révélations feront dériver l’avantage vers le Comte puis vers Figaro.
Exposé :

Après avoir étudié la pièce, nous remarquons que la femme est au centre de l’histoire, elle est représentée comme unepersonne opprimée ce qui très fréquent au XVIIIe siècle. Mais nous remarquons que tout au long de la pièce, la femme mène le déroulement de l’action.

Présentation des personnages :

-Le Comte est caractérisé par sa puissance et son rang social. Il est définit dans la pièce comme un personnage odieux et libertin, faible d’une part car il ne maîtrise pas l’art oratoire.
-La Comtesse est victime dulibertinage de son mari. Elle incarne la femme délaissée aux grandes qualités morales.
-Figaro est définit comme le personnage dominant dans la pièce grâce à ses qualités d’orateur en particulier devant le Comte.
-Suzanne n'est pas qu’une simple servante, elle symbolise la femme opprimée qui ne cèdera pas aux avances du Comte. Elle est mise en avant grâce à sa sagesse et de l'attachement qu’elleporte à ses devoirs envers la Comtesse. D’ailleurs, sa coalition avec la Comtesse est le moteur principal de la pièce. Elle est sûre d'elle, elle n'hésite pas à se moquer des autres personnages en les contrefaisant.
-Chérubin n’est qu’un jeune adolescent timide, attiré par la Comtesse. Il est d’ailleurs considéré comme dangereux pour le Comte. D’ailleurs la jalousie du Comte est désignée commeexcessive et stupide.
-Marceline est une femme d'esprit qui dénonce l’inégalité entre les hommes et les femmes. Elle est incontestablement la porte parole de Beaumarchais. Elle ose critiquer le pouvoir des hommes et de prendre partie des femmes opprimées.

La remise en cause de la hiérarchisation sociale entre homme et femme :

La pièce de Beaumarchais insiste sur les caractéristiques de lasituation de la femme, en particulier sur l'absence de droits pour la femme mariée, elle est totalement dépendante de son mari. Nous remarquons aussi le désir de l'homme auquel la jeune fille doit se soumettre. Le Comte ne cache pas ses ardeurs pour Suzanne et il est prêt à tout pour satisfaire son désir.

La hiérarchisation sociale est fortement crtiquée par Marceline. Elle est assimilée à une...
tracking img