Les tables claudiennes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (295 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Table claudienne était une plaque de bronze portant l'inscription d'un discours prononcé par l'empereur Claude, en 48, devant le Sénat romain. La table fut brisée : on enconserve aujourd'hui deux fragments, retrouvés à Lyon, dans le quartier de la Croix-Rousse, en 1528. L'utilisation du pluriel, les Tables claudiennes, est courante[1], maiselle est fautive : il n'existe qu'une seule Table claudienne, deux fragments d'une seule et même table ; en témoigne la traduction publiée par Philippe Fabia en 1929 sous letitre La Table claudienne de Lyon[2].

Dans son discours, Claude se prononçait pour l'entrée au Sénat romain des notables romanisés de Gaule chevelue, laquelle se heurtaitou bien à des réticences d'ordre culturel et politique, ou bien à un obstacle juridique si la citoyenneté qu'ils avaient acquise était bien incomplète, dépourvue du iushonorum, comme on le croit souvent. Des chercheurs comme Ronald Syme[3] doutent néanmoins de l'existence même du ius honorum : pour eux, l'éviction des Gaulois n'était pas dedroit, mais simplement de fait. Claude répondait à une requête du Conseil des Trois Gaules, lui demandant d'ouvrir les magistratures et le Sénat romains aux notables de Gaulechevelue[4]. Les Gaulois obtinrent satisfaction : les Éduens d'abord, puis tous les peuples de la Gaule chevelue.

Gravée à Lyon et exposée dans le sanctuaire fédéral desTrois Gaules, la Table claudienne rappelait la générosité de Claude et témoignait de la reconnaissance des notables de la Gaule chevelue. Ses deux fragments sont aujourd'huiconservés au musée gallo-romain de Lyon. La table a été prétée comme témoin des relations entre Rome et les autres peuples pour l'exposition "Rome et les Barbares" tenue en 2008.
tracking img