Les vilains petits canards - boris cyrulnik

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2931 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Vilains Petits Canards, Boris Cyrulnik

Présentation de l’auteur

Boris Cyrulnik est né le 26 juillet 1937 dans la ville de Bordeaux. À l’âge de 5 ans, soit en 1942, il voit ses parents juifs russo-polonais arrêtés puis déportés. Il est alors confié à l’Assistance Publique, où il bénéficiera d’une attention et d’une protection particulière de la part de son institutrice. Il échappe depeu à la déportation liée à la rafle de janvier 1944, et trouve alors son intérêt dans la biologie. À quatorze ans, il découvre l'éthologie en regardant un film (réservé aux meilleurs élèves du lycée Jacques Decourt) sur la vie d’Henri Fabre. Après avoir intégré la faculté de Médecine de Paris, il entre à l’institut de psychologie de Digne en 1968, où il obtient en 1971 son certificat d'étudesspéciales en neuro-psychiatrie et neuro-chirurgie. Durant tout ce temps et par peur de trop se spécialiser, il étudie la psychologie, la neurologie, la psychanalyse, l’éthologie (science des comportements des espèces dans leur milieu naturel), … En 1972, il devient neurologue à l'hôpital de Toulon-La-Seyne, et devient chargé de cours à la faculté de Marseille en 1974. Il suit donc ces deux professionsparallèlement, et cela respectivement jusqu’en 1991 et 1994. En 1996, il devient directeur d’enseignement à la faculté des Lettres et Sciences Humaines de Toulon, et se voit promu en 1998 président du Centre National de Création et de Diffusion Culturelles de Châteauvallon. Dès les années 80, sa réputation d’éthologue et son savoir-faire grandissent, et il multiplie les voyages, conférences,lectures, cours, colloques, … En 1997, il souhaite faire remettre la médaille des Justes à l’institutrice qui l’a caché durant 3 jours, et qui lui a ainsi permis d’échapper à la Gestapo et donc de sauver sa vie. Boris Cyrulnik, lui-même marqué par son enfance blessée, a transformé ses blessures non pas en faiblesses, mais en atouts. Il utilise son expérience pour expliquer et interpréter le cas desenfants dont il parle dans ses ouvrages, et cherche continuellement à essayer de comprendre le fonctionnement humain.

Il écrit son premier ouvrage, Sous le signe du lien, en 1981. S’en suivront alors douze autres : La naissance du sens (1991), Les nourritures affectives (1993), De la parole comme d'une molécule (1995), L'ensorcellement du monde (1997), Mémoire de singe et parole d'homme (1998), Unmerveilleux malheur (1999), Dialogue sur la nature humaine (2000), Les Vilains Petits Canards (2001), Le Murmure des fantômes (2003), La Résilience ou comment renaître de sa souffrance (2004), Parler d'amour au bord du gouffre (2004), et enfin De Chair et d'Âme (2006). Dans Les Vilains Petits Canards, Boris Cyrulnik explique comment les processus de réparation de soi (inventés par lessurveillants des camps de la mort) se mettent en place et se développent, permettant de se reconstruire après une blessure. Il commence à s’interroger sur cela dans son ouvrage intitulé Un merveilleux malheur. Boris Cyrulnik cherche, à travers ses nombreux ouvrages une réponse au comment du fonctionnement et du développement humain. Il donne dans chacun d’entre eux de nouveaux éléments de réponse, toujoursplus poussés et plus précis. Dans l’ouvrage sur lequel s’est porté mon intérêt, il tente d’y trouver une explication rationnelle à travers la notion de résilience, qu’il met en avant pour la seconde fois, après avoir exposé ses principes dans Un merveilleux malheur. Il reviendra sur ce terme et en présentera de nouvelles facettes et de nouveaux exemples dans Le murmure des fantômes, en 2003.L’autre grande problématique soulignée par l’auteur sur le fonctionnement humain, et qui reste sa principale thématique, est la démarche éthologique. L’éthologie est l’étude du comportement animal (identique au fonctionnement humain selon l’auteur), objective et scientifique, dans leur milieu naturel1.

1

Le Petit Larousse, 1998, « Ethologie »

Présentation de l’ouvrage

L’ouvrage Les...
tracking img