Lettre motivation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6258 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
IV. Bibliographie
Livres

- CAMUS, Albert. L’Etranger. Gallimard. Mars 2005. 205 pages.

- HUGO, Victor. Le Dernier Jour d’un condamné. Larousse. 2006. 222 pages.

- BADINTER, Robert. L’éxécution.Grasset. 2009. 220 pages.

- BADINTER, Robert. L’abolition. Fayard. 2009. 273 pages.

Films

- La ligne verte de Frank Darabont.1999. 188 min.

- Dancer in thedark de Lars von Trier.2000. 140 min.

- La dernière marche de Tim Robbins. 1995.122 min.

Sites Internet

- BADINTER. Discourt à l’Assemblée Nationale, 17 septembre 1981, www.peinedemort.org/document.php?choix=4738.

- HUGO, Discourt sur la peine de mort, 15 septembre 1848, www.artic.ac-besancon.fr/ecoles_25/ia/maitrlng/victorhugo_26.htm.

- Amnesty International, Lapeine de mort dans le droit international, www.amnesty.org/fr/death-penality/international-law.

- Amnesty International, Chiffres relatifs à la peine de mort, www.amnesty.org/fr/death-penality/abolitionist-and-retentionist-countries.

- Amnesty International, Peine de mort. Questions et réponses,www.amnesty.org/fr/library/asset/ACT50/001/2000/fr/4b030258-dfd1-11dd-8e17-69926d493233/act500012000fr.pdf.

V. Conclusion

Tout au long de notre devoir nous avons survolé l’histoire de la peine de mort. Au cœur des débats depuis 1830, la peine de mort était pratique courante dans le monde entier depuis l’Antiquité.
La volonté “abolitionniste“ qui émerge alors, trouve sa source dans les réflexions des philosophes des Lumières au XVIIIe siècle, auxquels des auteurs engagés commeHugo, Camus et Perrault rendent hommage dans leurs œuvres. Ils ont comme souci d’inscrire ce projet non dans une utopie mais dans un monde possible. Ce n’est qu’en 1981, que la France vote l’abolition de ce châtiment.

Depuis lors, l’abolition s’est étendue à la majorité des Etats dans le monde. Elle est désormais la loi de l’Europe entière. Elle marque un progrès irréversible de l’humanité surses angoisses et sa violence. A considérer cependant les
exécutions pratiquées aux USA, en Chine, en Iran et dans de nombreux pays du monde, le combat est loin d’être achevé.

Il est intéressant de remarquer que d’après les statistiques que nous avons effectuées à la suite d’un sondage que l’abolition totale de la peine de mort ne fait pas l’unanimité encore de nos jours et que les avisdivergent puisque 25% des personnes interrogées se prononcent en faveur du rétablissement de la peine de mort et 30% pour certains cas uniquement alors que seulement 30% sont favorables à l’abolition de la peine de mort.

Afin de répondre à notre problématique qui était “la peine de mort : crime ou justice ? “, nous dirons que ce châtiment reste, encore aujourd’hui quel que soit le contexte, unesanction cruelle et injuste, qui porte atteinte de façon inadmissible aux droits fondamentaux humains. N’est-il pas intolérable que la justice ait encore dans certains pays, le droit de vie ou de mort sur un individu, au risque de commettre une erreur judiciaire irrévocable ?

VI. Annexes

Sondage effectué le 15 novembre 2010

Question posée : Etes vous pour ou contre le rétablissement de lapeine de mort en France?

Répartition en pourcentage

|Réponses |Pourcentage |
|Oui |25% |
|Pour certains cas |30% |
|Sans avis |15% |
|Contre|30% |

[pic]

Répartition hommes - femmes

|Réponses |Oui |Pour certains cas |Sans avis |Contre |
|Hommes |20% |30% |20% |30% |
|Femmes...
tracking img