Lettres persanes clxi lecture analytique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1618 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L.A n°4 : Montesquieu, Lettres Persanes, lettre clxi

Éléments pour l’introduction :
Mise en contexte : Orient très en vogue en France depuis la fin du XVIIème et en particulier depuis Bajazet dont le personnage Roxane a fortement marqué le public. Coïncidence ou inspiration, Montesquieu prénomme ainsi la femme la plus aimée d’Usbek, le personnage central des Lettres Persanes.
Présentation del’extrait : Retour au roman du sérail depuis la lettre 147. Usbek, face aux événements et à la perte de son autorité sur les femmes devient un véritable tyran par l’entremise de Solim. Il apprend à la lettre 159 la trahison de Roxane, la femme qu’il croyait être la plus vertueuse. Dernière lettre du recueil. Lettre de Roxane à Usbek qui suit le meurtre de son amant par les eunuques. Elle y clamesa liberté passée et à venir. Elle annonce son suicide. Texte très théâtral.

Problématiques envisageables :
En quoi cette lettre constitue-t-elle un dénouement au « roman du sérail » ?
Montrez que Roxane est une héroïne tragique.
Dans quelle mesure cette lettre remet-elle en cause l’apprentissage mené par le personnage d’Usbek ?
En quoi cette lettre est-elle théâtrale ?
Comment dans cetexte Montesquieu mêle-t-il l’épistolaire et l’argumentation ?

Éléments d’analyse de la lettre : (à réorganiser voire compléter en fonction de la problématique proposée par l’examinateur.)

- Caractère théâtral de la lettre.
Personnage de Roxane, même nom que le personnage de Racine dans Bajazet.
Importance de la fatalité.
Affirmation de Roxane dès le début de la lettre « Oui je t’aitrompé ». Elle semble s’adresser directement à quelqu’un, on perd la distance instaurée par le délai épistolier.
Destinataire clair : Usbek.
Style qui imite le discours direct, la parole : phrases assez courtes, beaucoup d’exclamations, importance du destinataire (la deuxième personne du singulier est omniprésente dans la lettre.)
Cette lettre s’apparente à la catastrophe qui clôt toute tragédie.

- Unbut : dénoncer l’aveuglement d’Usbek.
. Questions rhétoriques : Comment as-tu pensé que je fusse assez crédule … ? (l. 5 ; l. 10-13) → marque de moquerie face à l’aveuglement d’Usbek.
. texte construit sur de nombreuses antithèses.

|apparences |réalités ||« affreux sérail » l. 2 |« un lieu de délices et de plaisirs » l. 3 |
|« vivre dans la servitude. l. 14 |« toujours été libre » l. 15 |
|« transport de l’amour «  l. 23|« toute la violence de la haine » l. 25 |
|« tu me croyais trompée » l. 28 |« je te trompais » l. 28 |

→ Opposition entre ce qu’Usbek voulait voir, ce que Roxane lui montrait et ce qu’elle pensait en réalité. Dans cette lettre, Roxaneavoue tout.
Remise en cause de la vision qu’Usbek avait de Roxane.
à travers les questions rhétorique (utilisation du subjonctif imparfait pour indiquer le caractère hypothétique de ce qu’il croyait « que je fusse »).

. Caractéristiques de l’aveu
aveu complet :
avoue son crime (elle a tué les eunuques qui avaient assassinés son amant «je viens d’envoyer devant moi ces gardiens sacrilèges quiont répandu le plus beau sang du monde » l. 7-8) et le revendique car il amène à la liberté.
avoue sa feinte pendant des années : elle faisait semblant d’aimer Usbek pour pouvoir mieux le trahir.
Lexique de la tromperie, de la feinte, des apparences : « je me suis jouée de ta jalousie » l. 2 ; « te paraître fidèle » l. 18 ; « « lâchement gardé dans mon cœur » l. 19, « tu as eu l’avantage de...
tracking img