Logistique de modialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3750 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 3 : Les transports vecteurs indispensables de la mondialisation
Définir transport revenir sur le triptyque – matériel – immatériel - personnes Les infrastructures nécessaires (point à point : avion, bateaux, satellites// linéaires : camion, train, tubes, téléphone, électricité) avec parfois des limitations (obstacles physiques, Pourquoi le transport est indissociable de lamondialisation ? L’évolution du transport a modifié : la distance temps (accélération de la vitesse pure ou logistique (conteneurisation / organisation des tournées liées aux logiques d’échelles (feedering)) la distance coût (massification permet des économies d‘échelle et une baisse des coûts) l’accessibilité à un territoire (téléphone portable/ communication bateaux GPS/ rayon d’action des avions) ou effettunnel du train ou autoroute Cette évolution a permis le développement de systèmes de production et de management différents (toyotisme, DIPP, DIT). Quels sont les principaux impacts géographiques liés à l’évolution des transports ? Archipel renforcement N-S Polarisation

I.

La révolution des transports, accélération, massification et accessibilité
Agit sur la distance temps, la distance coûtet la portée

A.

Des transports toujours plus rapides

La vitesse du transport dépend vitesse et gestion de la rupture de charge.

1.

Des vitesses moyennes toujours plus grandes

Tous les secteurs des transports ne sont pas affectés de la même façon sur les 150 dernières années, les modes de transport n’étant pas apparu au même moment et n’utilisant pas du tout les mêmes supports :Le transport maritime ne connaît pas d’accélération flagrante de sa vitesse moyenne depuis des années, la vitesse devenant même un élément de régulation : lorsque le fret maritime baisse (exemple récent des années 2008-2009 suite à la crise) les bateaux vont moins vite à la fois pour diminuer les coûts liés au carburant et pour garder des bateaux actifs. Le transport ferroviaire a fait des progrèsconsidérables au cours du XIXe et de la première moitié du XXe (changement de mode de propulsion – vapeur, diesel, électricité). Il faut ensuite attendre les années 60-70 pour franchir un nouveau palier avec le concept des trains à grande vitesse (Shinkansen, TGV). Ils entrent en fonction une dizaine d’années plus tard (coût élevé des infrastructures à créer pour supporter la grande vitesse). Letransport aérien atteint les 1000 km/h en 1969 et ne fera pas mieux depuis (sauf l’épisode du Concorde qui sera « tué » par l’envol du coût des carburants après le choc pétrolier).

Le traitement et le transport de l’information se fait grâce aux processeurs. L’évolution des processeurs Intel donne une idée de la progression quasi constante de la fréquence des processeurs.

2.

Lesinnovations logistiques sources d’accélération

L’arrivée du container a révolutionné le transport de marchandises. Utilisé tout d’abord aux Etats-Unis ((1956 Mac Lean USA), il commence à être utilisé dans le monde dès 1966 et peu à peu conquiert la planète grâce à sa standardisation (EVP). A part le vrac liquide (pétrole, Gaz liquide, produits chimiques) ou sec (sable, charbon, minerai de fer …) ainsique les automobiles, le reste de la marchandise est transporté par container. Ces boîtes se sont adaptées Cette innovation a permis le développement du transbordement (chargement - déchargement) dans un cadre multimodal (ou encore combiné ou intermodal qui s’applique dans la mesure où une logistique unifiée s'applique tout au long du transport, quel que soit le mode, à la fois pour limiter lesmanutentions et réaliser le suivi). Le système des cargos classiques courait à sa perte dans les années 60, car ces bateaux passaient jusqu’à 60 % du temps dans les ports. Actuellement dans les ports, les opérations de manutention sont considérablement simplifiées, les temps de chargement et déchargement des navires sont divisés par deux ou plus (de 20 à 60 mouvements de boîtes possibles à l’heure,...
tracking img