Logistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1016 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Thème 2
La typologie des entreprises

I- Le découpage du système productif :
Les trois critères qui permettent de classer les entreprises sont : la taille, la forme juridique et l’activité.
A- La taille :
➢ L’effectif :
- La micro entreprise de 1 à 10 personnes ;
- La petite entreprise de 10 à 50 salariés ;
- La moyenne entreprise de 50 à 300 salariés ;
- La grande entreprise audelà de 300.
➢ Le chiffre d’affaires.
➢ La valeur ajoutée : c’est la richesse crée par l’entreprise, ce critère mesure la contribution de l’entreprise au PIB et son dynamisme.
➢ Les capitaux propres.
➢ Le bénéfice : on peut classer les entreprises non pas seulement par leur chiffre d’affaires ou valeur ajoutée, mais par leur bénéfice.
➢ La part de production exportée.
B- Classificationselon l’activité exercée :
1- Secteur d’activité :
- Primaire : pêche, activités extractives..
- Secondaire : activités de transformation des matières premières en biens de production ou de consommation.
- Tertiaire : les services.
- Quaternaire : les TIC (Technologies d’Information et Communication).
2- La branche d’activité et filière :
Le secteur regroupe des entreprises qui ont lamême activité principale. (ex : Marjan , secteur commerce distribution).
La nomenclature marocaine des activités économiques, définit à la fois les branches et les secteurs, elle comporte 9 secteurs codés de 01 à 09 :
- 01, agriculture, forêts, pêche ;
- 02, mines et énergies ;
- 03, industrie de transformation ;
- 04, bâtiments et travaux publics ;
- 05, commerce ;
- 06, transport etcommunication ;
- 07 banques et assurances ;
- 08 hébergements et restauration ;
- 09 les autres services.
Une branche regroupe des entreprises qui fabriquent les mêmes produits, et donc une entreprise qui fabrique plusieurs produits sera classée dans plusieurs branches.
Une filière représente une chaîne d’activités qui se complètent, liées entre elles par des opérations d’achat et de vente.Elle regroupe toutes les entreprises et toutes les branches qui participent à l’élaboration d’un produit final, c’est donc l’ensemble des entreprises qui mettent un produit à la disposition d’une consommation finale grâce à une succession d’opérations réalisées par des entreprises différentes qui se complètent.
C- Le critère juridique :
- Les entreprises publiques ;
- Les entreprisesprivées ;
- Les entreprises à bût social (les sociétés coopératives).
II- Comment l’entreprise marocaine s’installe dans le système productif :
Le tissu industriel marocain se compose de 99,6% de PME. Ces dernières emploient 55% de la main d’œuvre totale.
Les PME ont maintenu une méthode de gestion archaïque et concentré leur production sur des produits à faible valeur ajoutée. La PME a également unproblème de sous capitalisation et illiquidité (source CGEM).
A- Les relations entre les entreprises :
1- Relations de concurrence :
Elles s’établissent quand deux ou plusieurs entreprises intervient sur le même marché. Elle dépend de :
- La structure du marché ;
- Les forces et faiblesses de chaque entreprise ;
- L’action des pouvoirs publics.
Que peut faire l’entreprise pour réduirel’importance de la concurrence ?
- La stratégie de concentration (regroupement avec d’autres entreprises).
- La stratégie de pénétration.
- La stratégie de différentiation.
- La stratégie de diversification…
2- Les relations de complémentarité :
➢ L’intégration : une entreprise peut intégrer des activités en aval pour se rapprocher de ses clients, ou en amant pour se rapprocher de sesfournisseurs.
➢ La sous-traitance : c’est un contrat par lequel une entreprise (le donneur d’ordre) fait exécuter par d’autres entreprises (les sous-traitants) une partie de sa production, c’est l’externalisation de l’activité productive.
➢ Les relations de coopération : dans la coopération des entreprises concernées ne perdent par leurs autonomies juridiques :
- Le groupement d’intérêt...
tracking img