Loi du haut niveau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4559 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LOI N° 1 GAGNER CE N’EST PAS TOUT, C’EST LA SEULE CHOSE
FERNANDEZ L. Psychologue sportif.

ATTAQUER C’EST GAGNER, ENCHAINER C’EST MARQUER
PT PESQUE

Sans commentaires ! ! !

LOI N° 2 « LE COMBAT PARFAIT N’EXISTE PAS ! » On ne fait jamais deux fois le même combat ou la même compétition.
Il n'y a pas un mois, j'animais un stage pour tous les Conseillers Techniques de l'île de la Réunion.Nous étions environ vingt-cinq, chacun dans un sport différent et avec une dizaine d'années de pratique au plus haut niveau. A nous tous, nous comptabilisions donc plus de deux siècles de compétition. - « Quels sont ceux ou celles qui ont fait un match parfait ? » - A cette question, sais-tu combien nous avons pu fournir de réponses affirmatives ? - Même pas 10. Te rends-tu compte que nous n'avonspas pu en trouver une dizaine. Te rends-tu compte que nous avons pu les compter sur les doigts de nos mains... Et pourtant, bon nombre de sportifs, même dans le haut niveau, fonctionnent par rapport au match parfait. Et ils portent une appréciation sur leur prestation d'après ce match parfait. Or, comme celui-ci n'existe pas, il y a toujours un décalage entre ce qu'ils font et ce qu'ils espèrent.Et ce décalage est synonyme d'insatisfaction, de frustration... Et toi, tu fonctionnes par rapport à quoi ? Passe en revue tes dernières compétitions et essaye de te souvenir par rapport à quoi tu as porté une appréciation...

LOI N° 3 « FAIRE UNE FAUTE DE MOINS QUE L'ADVERSAIRE »

Le vainqueur en sport, n’est pas celui qui fait un match parfait, mais celui qui fait une faute de moins quel'adversaire, celui qui renvoie la balle une fois de plus sur le court, sur le terrain ou qui met un koka de plus que l’autre. - A quel moment vos gars ont été bons ? Helenio Herrera, l'ancien entraîneur de l'Inter de Milan et du F.C. Barcelone répondait toujours : - « Quand ils ont marqué un but de plus que l'adversaire ». En 1986, Prost décrochait un titre de champion du Monde. Pourtant, toute lasaison il avait été confronté à des problèmes matériels beaucoup plus importants que dans les autres écuries de F 1. Une de ses déclarations après le titre a été : « Je n'ai pas commis une faute de toute la saison. ». Lorsque tu fonctionnes suivant cette idée : « Faire une faute de moins que l’adversaire », il n'y a plus de décalage entre ce que tu fais et ce que tu espères ; parce que tu t’esoccupé d'abord de ne pas faire de fautes, ensuite, de ne pas donner d'arguments à l'adversaire pour qu'il en profite. On dit souvent qu'il y a des victoires surprenantes, mais pas de défaites surprenantes. Si tu perds, c'est toujours ta faute avant d'être celle de l'adversaire ou de l’arbitre !!! Lorsque tu fonctionnes suivant cette idée : « Faire une faute de moins que l'adversaire » tu n'es plusfrustré car tu places sur un même registre et ce que tu espères faire et ce que tu vas faire ou, ce que tu as fait. Lorsque tu fonctionnes suivant cette idée : «Faire une faute de moins que l’adversaire », tu es beaucoup plus modeste devant l'enjeu car tu corriges tes fautes et tu cherches les failles de ton adversaire. Tu es donc beaucoup plus réaliste.

Et, être réaliste c’est aussi.…

LOI N°4 ACCEPTER PAR AVANCE DE PERDRE !

Les Américains définissent ainsi le gagnant et le perdant : LE GAGNANT : Celui qui sait ce qu'il fera s'il perd et qui ne le dit pas. LE PERDANT : Celui qui sait ce qu'il fera s'il gagne et qui le dit. Sous-entendu, s'il perd tout s'effondre, et comme il est dit dans la fable de La Fontaine : « Adieu veaux, vaches, cochons, couvées... » Le judoka Michel Nowakm'a dit un jour (à FERNANDEZ L. Psychologue sportif.) : « Plus un gars flambe dans la victoire, plus il a peur de la défaite ». L'état d'esprit le plus propice à la victoire est de se dire : « J'accepte de perdre, j'accepte que tu sois le meilleur, mais... montre-moi que tu es capable de me battre ; car moi, je vais te montrer ce que je sais faire, mais ne compte surtout pas que je me diminue...
tracking img