Lsdgkjdrg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Mariage de Figaro Acte 3, Scène 5

Cette scène est elle absolument nécessaire ? Quelle est sa fonction ? Dans la scène 4 de l’acte 3, nous avons un monologue. Dans la scène 5, nous avons deux artifices : un monologue qui est un artifice dramatique et l’aparté qui permet au personnage d’être en connivence avec le spectateur. Le monologue est irrégulier. Le monologue devait s’arrêter plus loinmais Figaro paraît dans le fond et le Comte s’arrête. Le Comte cherchera donc à savoir dans la scène 5 de l’acte 3 de si Figaro est instruit ou non de son amour pour Suzanne.

Le Comte dit à part : « Il veut venir à Londres ; elle n’a pas parlé ». Mais plus loin dans le texte, il dit : « Il veut rester. J’entends… Suzanne m’a trahi ». Le Comte veut alors marier Figaro à Marceline. Nous voyonsque Figaro joue avec le Comte et s’amuse à le dérouter « Il croit que je ne sais rien : travaillons le un peu dans son jeu ». Dans le monologue le Comte dit : « J’ai fait une gaucherie […] La colère mène à rien ». Almaviva admet qu’il est colérique. Au début du monologue, il met en évidence ses doutes. Il veut faire la lumière sur ses doutes. Il avoue que plus la conquête est difficile mieuxc’est : cette pensée illustre le côté libertin du Comte.

Première insolence de Figaro : « c’est qu’ils n’ont point de valets pour les y aider ». « Je n’ai […] en vous jetant » Nous relevons dans cette réplique l’utilisation du vouvoiement qui illustre les relations froides entre le Comte et Figaro. Nous ne remarquons aucune sympathie dans le discours du Comte. Il veut montrer qu’il est blessé parl’indifférence de Figaro : il joue donc un rôle. Il utilise un argumentaire spécieux. Mais, Figaro manie son argumentaire, il jour sur la colère du Comte « Voyons le venir, jouons serré ». Puis le Comte le tutoie. Il essaie ainsi de devenir complice avec Figaro : il adopte ainsi une nouvelle stratégie. Enfin, il propose à Figaro d’aller à Londres : il veut lui offrir une promotion. Figaro fait semblantde tomber dans le piège.

Cette scène est le premier et seul tête à tête entre le Comte et Figaro. Cette scène place Figaro dans une fonction originale, dans un rôle de contestation sociale ; Suzanne avait déjà instauré ce type de rapport avec le Comte. Cela s’était déroulé au début de la pièce et Suzanne s’était alors montré insolente. Le Comte place le débat sur le rapport seigneur-serviteur.Figaro conteste les privilèges des nobles. Le privilège du Comte est d’avoir des serviteurs. A la scène 1 de l’acte 2, la Comtesse lui dit « Quoi ! Suzon il voulait te séduire…  Monseigneur n’y met pas tant de façons avec sa servante. Il voulait m’acheter ». Pour le Comte, une servante n’est pas une femme. Il les méprises pour leurs conditions ancillaires. Le Comte se sent supérieur. Il metainsi en valeur le pouvoir de l’argent et de la position sociale. L’insolence de Figaro répond au mépris du Comte. Figaro dit que le Comte est sous l’emprise de la folie furieuse (furieux : folie qui prive l’homme de toute raison). Il lui reproche de ne pas connaître la modération. Les comportements du Comte et de Figaro sont paradoxaux : Figaro est calme alors que le Comte est emporté par la colère.La tirade du Goddam est une satire. Opposition entre les termes God et Diable. Cette tirade illustre les trois besoins fondamentaux de l’homme qui sont boire manger et séduire. Selon Figaro, il en faut peu (c'est-à-dire utiliser le mot Goddam) pour aller loin. Figaro s’adresse dans cette tirade au Comte et au spectateur : double énonciation. Figaro utilise un jeu de gestes : il mime. Ilobtient un pied de bœuf salé sans pain : résultat en total échec. En effet, il voulait un poulet au début. De plus, il n’a pas obtenu de pain, aliment indispensable en France. Sa conclusion : c’est admirable. Ensuite, il demande à boire un excellent bourgogne mais il obtient une bière : c’est un échec. Il mime. Conclusion : Quelle satisfaction ». Ironie de Figaro. Enfin, il veut séduire une...
tracking img