Mac donald

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9784 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
RAPPORT MAC DONALD EN RUSSIE

Introduction

En plein contexte de guerre froide, McDonald’s s’est aventuré sur un marché que beaucoup n’envisageaient pas même d’approcher sur le long terme. Les risques économiques et politiques, les complexités organisationnelles et les différences culturelles ont rebuté plus d’un entrepreneur à pénétrer ce vaste pays, qui pourtant compte parmi les pluspeuplés de la planète.

George Cohon, fondateur et président de McDonald’s Russie a su voir au delà des complexités et trouver un potentiel énorme à ce pays. Inspiré par l’exemple du succès de la chaîne au Canada, il sera le premier restaurateur américain à tenter l’expérience d’implanter une chaîne de restauration américaine en Russie.

Aujourd’hui McDonald’s Moscou est pris en exemple dans lesUniversités du monde entier pour la réussite stratégique qu’il évoque. Mais il a fallut passer par bien des étapes avant d’en arriver à ce succès. Un des plus grand challenge pour George Cohon, fut, non pas de susciter la demande, mais de créer son propre marché.
En effet, contrairement à toute attente le premier problème rencontré ne fut pas de convaincre la population de venir manger dans unfast-food américain mais tout simplement de trouver des fournisseurs. Bien d’autres problèmes structurels et organisationnels ont ralenti le développement de la chaîne et l’ouverture de son premier magasin. Sans compter les complications politiques et économiques qui n’ont pas joué en faveur de son implantation.

McDonald’s a donc eu recours à la mise en place d’une joint venture pour surmonter unepartie de ces problèmes. Ce choix a été fait pour permettre une meilleure compréhension des problématiques soviétiques et donc une meilleure adaptation à ce marché.

Mais comment le groupe s’y est-il pris pour gérer ce projet international, dans un contexte peu favorable? Quelles sont les étapes qui structurent cette réussite? Et surtout en quoi la stratégie « think global, act local » a-t-ellebénéficié à la chaîne de restaurant?
Nous tenterons, au travers de ce rapport, de répondre à ces questions qui rappellent les stratégies internationales à prendre en compte dans toute entreprise à l’étranger, en particulier dans le cas des joint-ventures.

Dans une première partie, nous reviendrons sur le contexte dans lequel George Cohon a décidé de pénétrer le marché Russe. Nous évoquerons lasituation politique, suite à la Perestroïka et feront un état des lieux économique et sociale et des notions juridiques de l’époque.
Dans la deuxième partie, nous détaillerons la mise en place du projet, avec notamment les raisons motivant cette implantation et les étapes qui la composent.
Enfin, la troisième partie nous permettra de développer la stratégie de McDonald’s, à partir de l’utilisationdu principe « think global, act local ».
1. McDonald’s en Russie : Analyse de la situation

Toute entreprise désirant s’implanter dans un pays étranger doit au préalable analyser l’environnement politique, économique et social du pays sélectionné afin d’identifier ses différentes caractéristiques, ses risques et ainsi être capable de s’adapter au pays.
McDonald’s s’est intéressé à la Russie,pays dans lequel le groupe a l’intention de s’étendre. Afin de montrer au mieux comment s’est passé l’implantation de McDonald’s en Russie, nous allons essayer de dresser un état des lieux du pays au moment de l’implantation, c’est à dire à la fin des années 70.

1. Le contexte politique

Lorsque McDonald’s commence à s’intéresser à la Russie à la fin des années 70, nous sommes en pleineGuerre Froide. Les relations entre les Etats-Unis et l’URSS sont très tendues. Nous allons analyser quelle est la situation politique et législative de ces années et des années 80, période de l’implantation effective de McDonald’s en Russie.

L’union soviétique du début des années 80 connaît des évolutions contradictoires. Le système de croissance extensive, fondé sur le gaspillage des...
tracking img