Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le bal à la Vaubyssard

Clair de lune , les roses ,( qualification stéréotype )
les carreaux, les faces de paysan, la ferme, la mare bourbeuse, père en blouse, activités agricoles. = langagedescriptif reproduit le dégout d’Emma pour son univers d’enfance.

Noms de rêve ( Italie ) contre nom grossier des Bertaux

Charles ne comprends rien à cet univers et n’a pas envie d’y pénétrer .« Il ne comprend rien à cet univers, ET n'a guère envie d'y pénétrer.
Il avait passé cinq heures de suite, tout debout devant les tables, à regarder jouer au whist, sans y rien comprendre. Aussipoussa-t-il un soupir de satisfaction lorsqu'il eut retiré ses bottes. « 

A la fin du passage la réalité revient avec ( se trainait, expression populaire , retiré ses bottes , contre Charles quidormait ). Il faut remarquer que le mari disparait de l’univers d’Emma, le temps de la soirée . Il revient dans le récit pour marquer le retour au réel sordide.

Les fenêtre sépare les deux mondes –« Un domestique monta sur une chaise et cassa deux vitres; au bruit des éclats de verre, madame Bovary tourna la tête et aperçut dans le jardin, contre les carreaux, des faces de paysan quiregardaient. »

L’obstacle est la fenêtre des deux monde.

« Elle regarda les fenêtres du château, longuement, tâchant de deviner quelles étaient les chambres de tous ceux qu'elle avait remarqués la veille.Elle aurait voulu savoir leurs existences, y pénétrer, s'y confondre »

Flaubert nous communique l’inexpérience, ses incompréhensions
«  conversation pleine de mots qu’elle ne comprenait pas et Emma nesavait pas valser « 

Dès qu’elle arrive elle est passive , subjuguée par le bal.
1. une oreille qui perçoit des conversations,
2. un regard qui plonge dans le noir de la nuit, de sonpassé.
3. ensuite une inconscience heureuse qui savoure la glace au marasquin.
Mais, aux fulgurations de l'heure présente, sa vie passée, si nette jusqu'alors, s'évanouissait toute entière, et...
tracking img