Marcel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (930 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Il était une fois, en 1943 pendant la Seconde Guerre Mondiale, un petit garçon nommé Marcel qui vivait, depuis la mort de ses parents en France, dans la rue. Pour fuir l’occupant allemande, legarçon, alors âgé de 10 ans, s’embarqua dans un bateau qui l’emmena sur le sol américain. C’est dans la ville de New York que Marcel tentait de gagner son pain en mendiant pour subsister dans ce monde plongédans le conflit.

Un matin, alors que le jeune homme enviait les passants, un homme l'accosta. Celui-ci lui proposa un moyen de lui faire gagner beaucoup d’argent. Marcel, intrigué, se questionnasur la proposition de cet homme mystérieux au physique semblable aux méchants des contes pour enfants. James, c’est ainsi qu’il se présenta, était grand, à forte carrure avec un oeil en moins. Maisl’étranger insista à l’aide de promesses quelques peu attirantes pour tenter de convaincre le garçon peu rassuré. Après belles paroles et quelques friandises, Marcel, désireux de se sortir de sa conditionmisérable, décida se suivre l’inconnu.

A son arrivé dans la demeure de James, l’odeur d’un repas chaud enivra les sens du garçon. La maison de cet homme avait une allure luxueuse, avec un accueilchaleureux qui s’y dégageait. Là, Marcel découvrit d’autres jeunes comme lui. A voir les habits, ceux ci devaient avoir les mêmes conditions de vie que le jeune homme. Ces habitants ne correspondaienten rien à l’aspect de cet endroit, ce qui étonna le jeune homme.
Apres un bon repas, l’homme offrit à Marcel un lit où dormir, dans la même pièce que les autres garçons. L’inconnu avait répondu à sespromesses, ce qui rempli de joie Marcel qui, en s’endormant, commença déjà à imaginer sa nouvelle vie.
Le lendemain matin, le garçon imita ses camarades. Tous suivirent James dans les rues sombres deNew York dans un endroit encore inconnu pour Marcel mais qui semblait déjà familier pour les autres.
C’est là que l’homme révéla sa vraie nature au jeune homme. Il commença à crier et ordonna...
tracking img