Marguerite duras

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2228 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
THEMA

Marguerite Duras
Rieuse, attentive, provocatrice, libre, généreuse, révoltée, connue, méconnue, admirée, lucide, narcissique, irritante, sincère, visionnaire, coléreuse, amoureuse, passionnée, géniale, authentique, impatiente, autoritaire, possessive, impertinente, inclassable, inlassable, folle, joyeuse, sorcière : Marguerite, forcément.

20.45 - 00.20
Jeudi 10 avril 2003
Contactpresse : Grégoire Mauban / Dorothée van Beusekom / Myriam Harleaux - 01 55 00 70 42 / 73 25 / 70 43 g-mauban@artefrance.fr / d-vanbeusekom@artefrance.fr

Retrouvez les dossiers de presse en ligne sur www.artepro.com

20.45 Moderato Cantabile
Film de Peter Brook (France, 1960-1h31mn) - Noir et blanc Scénario : Peter Brook, Marguerite Duras, Gérard Jarlot D’après le roman de Marguerite DurasAvec : Jeanne Moreau (Anne Desbarèdes), Jean-Paul Belmondo (Chauvin), Didier Haudepin (Pierre)… Image : Armand Thirard / Son : William R. Sivel Musique : Anton Diabelli Production : Raoul J. Lévy
Rediffusion le 21 avril à 00.45 et le 24 avril à 17.25

L’un des romans novateurs de Marguerite Duras porté à l’écran par Peter Brook, avec l’extraordinaire duo formé par Jeanne Moreau et Jean-PaulBelmondo : une histoire d’amour impossible menée jusqu’à son paroxysme. Dans une petite ville des bords de la Gironde, Anne Desbarèdes, femme d’un grand industriel, mène une vie monotone. Elle accompagne son fils Pierre à ses leçons de piano. Celui-ci apprend à jouer un morceau “moderato cantabile” (que son professeur traduit par “modéré et chantant”). Au cours d’une de ces leçons, un cri déchirant sefait entendre dans la rue : un crime passionnel vient d’être commis dans le café voisin. En sortant, Anne Desbarèdes découvre qu’une jeune femme a été assassinée et voit l’amant meurtrier emmené par les gendarmes. Le lendemain, ne pouvant pas s’empêcher de revenir sur les lieux, elle entre pour la première fois dans le café où elle commande du vin. Un homme s’approche, Chauvin, un ouvrier del’usine de son mari. Ils échangent quelques mots, commencent à échafauder des hypothèses sur le crime. Les jours suivants, ils se revoient, une liaison s’ébauche…

Quelques heures de la folie d’une femme
Poussant un long cri de désespoir et s’écroulant sur elle-même dans le café vide, Anne Desbarèdes comprend que sa vie lui échappe définitivement : Chauvin vient de lui annoncer son départ, elle ne lereverra plus. Cette scène finale, qui fait écho au hurlement atroce entendu lors de l’assassinat de la jeune femme aux toutes premières minutes du film, est l’aboutissement d’une passion impossible entre deux êtres que les conditions et les conventions sociales séparent. La femme riche et le prolétaire, la maison bourgeoise et le café, l’enfant et la mort, le crime et l’amour, sont autantd’oppositions qui, comme les touches noires et blanches d’un piano, construisent l’image de ce fossé infranchissable que tentent de combler les deux amants malheureux. Mais au-delà d’un amour contrarié, Moderato cantabile est une tragédie durassienne par excellence : la passion d’une femme qui préfère la folie de l’inconnu à l’ennui d’un foyer sans âme. Sur fond mélancolique de paysages d’estuaire, d’arbresdénu dés, de docks et de sirènes d’usine, Anne Desbarèdes va jusqu’au bout de son désir, c’est-à-dire ici de son désespoir ; et sous leur retenue, les deux personnages atteignent l’extrémité de leurs forces, dans une tension qui va crescendo.

2

22.20 Marguerite, telle qu’en elle-même
Un portrait par Dominique Auvray (France, 2002-1h) Textes lus et chantés par Jeanne Balibar Coproduction :ARTE France, Dune, Leapfrog, INA Entreprise
Festival de Belfort - 2002 Prix Michel-Mitrani, Fipa 2003

Dominique Auvray a rencontré Marguerite Duras en 1974 : le début d’une longue collaboration et d’une amitié indéfectible. Elle livre ici un portrait personnel de la femme composé d’archives familiales (films et photographies) et d’extraits d’émissions de télévision dans lesquelles...
tracking img