Marivaux surprise amour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1660 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire LM n°2

Cinq ans après La Surprise de l’Amour, Marivaux écrit en 1727 une seconde pièce portant également sur l’éveil de l’amour dans les cœurs réticents et qu’il intitule La Seconde Surprise de l’Amour. Dans cette scène d’exposition, la Marquise, veuve depuis peu, se croit bouleversée à jamais et ne veut plus entendre parler de l’amour. Lisette, sa servante, tente de la consoler,d’abord par la raison, puis par la ruse. Dans ce début d’histoire « tragique », ne peut-on pas se demander quels sont les premiers indices de l’action, ainsi que la tournure comique que prend cette scène. En effet nous verrons d’une part ce que cette scène nous apprend sur les personnages que sont la Marquise et Lisette, tant sur leur apparence physique que sur leur appartenance sociale, ainsi que larelation qui existe entre les deux femmes. Puis, d’autre part, nous montrerons ce que cette scène d’information nous fait comprendre sur leur caractère respectif, à savoir que, si la maîtresse rime avec sage, alors la maîtresse n’est pas toujours celle que l’on croit. Enfin, nous verrons comment Marivaux transforme un début d’intrigue tragique en action comique et fait passer le deuil au secondplan, lui préférant les péripéties de l’amour et du divertissement.

* *

*

Ce texte est une scène d’exposition. Elle fournit les éléments enrichissant nécessaires à la compréhension de la situation initiale et est donc comparable à l’incipit d'un roman. La pièce s’ouvre avec l’entrée de la Marquise, suivie de Lisette. Ce sont donc deux femmesqui ouvrent la pièce qui sont – hormis pendant un bref instant, lors de la scène du miroir – seules. Le nom de « Madame » est prononcé dès le début de la pièce par Lisette par un simple « Oui, Madame. » alors que la Marquise ne prononce le nom de Lisette que plus tard dans la scène : « Je vous prie, Lisette, point de plaisanterie. ». Concernant leur apparence physique, critère qui permet àl’imagination du lecteur d’opérer, nous n’avons que des répliques concernant la Marquise. En effet, selon Lisette, la Marquise est « trop jeune » pour, soupirer toute sa vie, « bien fraîche », a le « meilleur visage du monde », elle est « charmante » et a un teint «  [que] lis et [que] rose ». En somme, la Marquise semble être une belle femme, pleine de sensualité et encore plus séduisante lorsqu’elleest affligée.
Concernant leur statut social, le lecteur peut aux premières répliques, et même avant, constater que les noms sont révélateurs. En effet, nous avons d’un côté « La Marquise », qui donne un côté noble et aristocratique, et de l’autre nous avons « Lisette », qui est un surnom qui, en quelque sorte, diminue le personnage. En sorte que nous sommes face à un échange de répliques entre unepersonne de haute condition et sa servante. Les marques de vouvoiement de la part de Lisette sont une marque de respect autant que d’obéissance à la hiérarchie. Notons par ailleurs, et comme pour contredire à cette remarque, que la Marquise vouvoie également Lisette (« Il est vrai que votre zèle est fort bien entendu ») tant qu’elle ne l’importune que très peu. La Marquise tutoie sa servante(« Qu’est-ce que tu vas faire ? ») lorsque cette dernière demander d’apporter le miroir. L’on note par ailleurs une complicité qui est établi entre les deux femmes, presque de familiarité (« (…) vous me divertissiez quelquefois, mais je ne suis pas à présent en situation de vous écouter.). Cela indique que, malgré le rapport maîtresse-serviteur, la nature de la relation entre les deux femmes étaitproche, presque enjouée (« divertissiez »). Toutefois, malgré la relation qui rapproche les deux femmes, leurs caractères sont bien différents.

En effet, l’attitude de la Marquise est très différente de celle de sa servante. Au premier plan de la pièce, c’est dans l’évolution des sentiments de « Madame » que l’action se concentre. Toutefois, elle ne conçoit pas qu’elle puisse aimer de...
tracking img