Marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8342 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Alicaments :
Aliments du futur ou stratégie marketing ?

En Avril 2008 – D’après une enquête Ipsos publiée en octobre 2007, 52 % des consommateurs français se préoccupent des effets de l’alimentation sur leur santé. Le marché d’aliments étudiés pour leurs bénéfices sur la santé est en progression constante.
La France est perçue comme une destination de premier plan en Europe desinvestissements dans ce domaine porteur d’avenir. (Bilan Invest entre 2002 et 2007).
Le chiffre d’affaires du marché mondial des alicaments est actuellement estimé à plus de 100 milliards d’euros, soit environ 5 % du marché total des industries agro-alimentaires.
Le marché français des alicaments qui a représenté 900 millions d’euros en 2006, est en croissance très rapide, et connaît une progressionannuelle estimée à plus de 10% en France.
De plus c’est la grande tendance d’offres depuis plusieurs années déjà. Après avoir utilisé des ingrédients conférant une image santé aux produits (laits, céréales ou fibres notamment), puis enrichi les produits en vitamines et minéraux, les industriels développent de nouvelles stratégies. On constate ainsi un grand retour des produits allégés etl’élargissement de l’offre de produits fonctionnels.
Le marché des aliments santé est en pleine croissance. Beurres et huiles enrichies aux Oméga3, compléments alimentaires, produits enrichis en vitamines… : l’offre ne cesse de s’étendre, en réponse aux attentes des consommateurs. Ceux-ci recherchent non seulement des produits bons, mais surtout des produits sains.
Réunissant les mots « aliment » et «médicament », un nouveau terme est né : l’alicament, montrant l’importance croissante de cette nouvelle tendance.
Ainsi, on peut se demander si les alicaments sont les aliments du futur ou une simple stratégie marketing ?
Pour répondre à cette question, nous verrons tout d’abord quelques notions, notamment les diverses définitions proposées, puis dans un second temps les processus techniques de lafabrication des alicaments avec les pôles de compétitivité et enfin le marché des alicaments et les limites de son expansion.

I. Alicaments : Définition, et exemples

1. De nombreuses terminologies…

a) Historique

Le sujet de l’alimentation et de la santé est depuis longtemps un sujet de discussion très vaste. Nombre de philosophes, savants, et chercheursse sont penchés sur ce sujet. On peut, en effet, constater que l’idée de se nourrir pour se soigner n’est pas nouvelle. Au IVe siècle avant J.-C., Hippocrate disait : « Que ton aliment soit ton premier remède ». Au XXe siècle, Jean Rostand affirmait : « Tout menu est une ordonnance ».

A partir du XVIIIe siècle, l’alimentation de l’Homme évolue grâce à la Révolution Industrielle qui a permisaux consommateurs un meilleur accès à une plus grande variété de produits alimentaires.

De plus, le XXe siècle voit naître le phénomène de l’hédonisme. L’Homme se soucie de plus en plus de son alimentation, de son bien-être et de son apparence. Il souhaite avant tout se faire plaisir tout en prenant soin de sa santé. Les fabricants de produits alimentaires vont donc profiter de cettetendance pour modifier leurs produits soit en leur enlevant certains ingrédients censés nuire à la santé soit en en ajoutant d’autres susceptibles d’améliorer la qualité de vie. Ces ingrédients et substances étant bien sur choisis en fonction des bienfaits que la recherche leur a découverts au fil des années, et ce en partie grâce à l’évolution des technologies.

En effet, dans les années 70, leculte de la minceur entraîne le développement du concept de produits light. Sucres et matières grasses sont enlevés de certains produits alimentaires de base comme les yaourts.
Le terme « alicaments » apparaît ensuite dans les années 80. Ce sont les industriels du secteur de l’agro-alimentaire qui l’ont inventé en contractant les deux termes suivants : « Aliment » et « Médicament ». Ces...
tracking img