Marsa maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
AGADIR

Généralités.

Agadir, par son trafic, est de très loin le premier port du Sud du Maroc, et se classe à la quatrième place du Royaume. Il est le débouché naturel de la riche plaine de Souss-Massa, avec toutes les activités agroalimentaire que cela implique, ainsi que les richesses minières du Haut-Atlas.

Les travaux entrepris à partir de 1985 ont significativement transformé le portd’Agadir ; un nouveau port de commerce a vu le jour protégé de l’ouest et du sud-ouest par une nouvelle digue de 2,3 Kilomètres. L’activité de commerce a glissé vers l’ouest, offrant aux navires des quais accessibles à de forts tirants d’eau. Ce projet s’est raisonnablement inscrit dans le futur.

Le trafic du port a augmenté de 64% au cours de la décennie 1984-1994. Même si cette évolutions’est ralentit (4% entre 1998 et 1999), le volume du trafic se situe autour de 1,5 millions de tonnes aujourd’hui. Il est réalisé à l’export pour 35% et à l’import à 65%.

Il est composé de la façon suivante :

• Vracs solides : 35% ( céréales, charbons) ;
• Vracs liquide : 50% ( produits pétroliers) ;
• Divers : 5% ( agrumes, primeurs) ;
• Conteneurs : 10%

Agadir estégalement un port de pêche important disposant en parallèle d’un pôle " réparations navales " dédié à cette activité.Région touristique , la région d’Agadir attire et justifie la présence d’un port de plaisance adossé à l’est de l’ancien port.

Situation géographique

Le port d’Agadir ( 30° 25’N _ 090° 38 W) est situé sur la côte atlantique du Maroc. La rade d’Agadir se trouve à environ 18 milles dansle sud-est du cap Ghir.

Conditions environnementales

Vents.

De la fin mars au début de juin, un fort vent de nord-ouest se lève tous les jours vers 12 heures et ne tombe qu’au coucher du soleil. En hiver, de forts vents du secteur d’ouest à sud-ouest s’établissent parfois pour quelques jours ; dans ce cas, il y a fréquament du ressac le long des quais . La brume est assez fréquentte dejuin à octobre (plus de 5 jours par mois en juillet et aout au cap Ghir).

Courants de marée.

Le courant général, portant au sud, ne se fait sentir qu’à 7 milles au large, avec une vitesse d’environ 0,7 nœud. Toutefois, un courant côtier de même direction, contournant la jetée Ouest d’Anza, est habituellement ressenti entre la bouée du large et les passes. A l’est de la jetée, le courants’oriente progressivement au nord-est et sa vitesse peut parfois atteindre 2noeuds.

Marées.

Comme sur toute la côte marocaine atlantique, les marées sont de types semi-diurnes.

Le niveau moyen est 2,17 mètres et les hauteurs des marées moyennes sont données dans le tableau suivant :

|Plein mer |Basse mer|
|Vives eaux |Mortes eaux |Vives eaux |Mortes eaux |
|3,50 mètres |2,70 mètres |0,80 mètres |1,50 mètres |

Houle.

Les houles prédominantes sont de secteurs ouest et sud ouest.

Trafic :modélisation des types de navires.

Au vu des éléments recueillis sur quatre années ( 1996 à 1999), la répartition en nombre de navires par catégorie est la suivante :

- Céréales : 15,
- Minéraliers : 18,
- Pétroliers : 160,
- Rouliers et porte-conteneurs : 125,
- Conventionnels : 180,
- Paquebots : 50,
-Frigorifiques : 225,
- Chalutiers : 40,

| | | | |Traction nécessaire pour compenser un vent de 20 |
|Type de navire |Longueur |Tirant d’eau |Surface vélique |m/s (force transversale en tonnes) |
|Pétrolier |100 m...
tracking img