Marwan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (319 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TP 2.

Essai Jominy.

HELGESON Olof
MARGUERITTE Luc
VINCENT Alexis

Dispositifs : 3
1) Principe de fonctionnement de Jominy. 3
2) Description d’un échantillon. 3

Résultats. 3Conclusion 4

Dispositifs :

Principe de fonctionnement de Jominy.

On utilise un jet d’eau pour refroidir l’échantillon.

Description d’un échantillon.

Au début on prendune mesure de dureté chaque 2 mm. Après 7 mesures on augment de 5 mm.

Résultats.

[pic]

Ci-dessus sont les résultats des mesures de dureté sur nos deux éprouvettes :

- XC48- 42 CD 4 : 0,46%C, 1% Cr (alliage Fe C Cr Mo)

La façon générale, on peut différencier une bonne trempabilité d’une mauvaise simplement en observant la courbe de dureté en fonction de la distance(ou courbe Jominy) :

La trempabilité d’un acier est d’autant plus grande que la courbe Jominy est plus étalée, le métal étant plus perméable à la trempe.
Les courbes que nous obtenons nousmontrent que la première éprouvette n’a pas une bonne trempabilité en comparant avec le deuxième. En effet, à la seconde éprouvette ont été ajoutés des élément d’alliage (Cr,Mo) qui lui ont permis deaméliorer sa trempabilité.

Note : Lors du report des résultats de dureté de la 2nde éprouvette dans la courbe Jominy, de nombreux points aberrants sont apparus. Les variations brutales de la duretéainsi observée peuvent être expliquées par un revenu local lors de la rectification (voisinage pour les méplats), qui aurait changé les propriétés de dureté de l’éprouvette.

Conclusion

Cet essaiJominy est très important du point de vue pratique, il permet en effet de déterminer une pièce dont les caractéristiques mécaniques sont fixées.
Nous avons pu comparer les différences importantes dedureté de deux éprouvettes essais Jominy, et ainsi caractériser leur trempabilité respective.

-----------------------
.* * * * * * * * * * * * * * * * *...
tracking img