Marx

Pages: 7 (1529 mots) Publié le: 24 janvier 2014
Marx

Quel est l’élément mit en avant dans le texte de Marx ?
Ce texte est basé sur une explication de l’exploitation de l’homme à différentes périodes de l’histoire, il est découpé en trois différentes parties.
En effet dans la première partie Marx montre comment le capitaliste fait pour s’enrichir en utilisant la force de travail de l’ouvrier, dans la seconde partie Marx montre la mêmeidée avec l’esclave et dans la troisième partie, l’auteur fait de même avec le cas du paysan.


Avec le mode de production capitaliste, la force de travail, c'est-à-dire la force mentale et physique que possède l’ouvrier, possède une valeur. La valeur de la force de travail, qui est exprimée en argent, c’est le prix de la force de travail.
Quand le prolétaire vend au capitaliste sa force detravail et qu’il en reçoit une somme d’argent, ici le salaire, cet argent n’est pas le prix de la marchandise mais le prix du travail.
Le capitaliste paye le salaire à l’ouvrier après que celui si ai fait son travail, ai accompli toutes ses taches. Le salaire est établit selon le temps de travail fournit par l’ouvrier et selon la quantité de marchandises produite par l’ouvrier.

Dans l’exemple dutexte : l’ouvrier travaille 6 heures, il produit alors la valeur de 3sh égale à sa force de travail. Si l’ouvrier travaille 12h, il a déjà les 3sh de ces 6 heures de travail, due à sa force de travail, mais les 6 autres heures il produit toujours la même valeur : 3sh ; cependant ces 3sh constituent la plus-value que le capitaliste garde pour lui. C'est-à-dire que l’ouvrier n’est payé qu’une partiede sa journée de travail. L’entrepreneur, qui a loué le prolétaire pour une journée de travail complète, le paye pour un total de 12 heures de travail pour 3sh, alors que pour un total de 12 heures de travail il devrait être payé 6sh.
L’apparence est donc trompeuse : le salaire serait le prix du travail et les 3sh seraient le paiement complet de la journée de 12 heures. Mais les 3sh nereprésentent que la valeur de la journée de la force de travail, pendant que le travail du prolétaire a remporté le double au capitaliste. Ainsi l’exploitation est masquée, les rapports de l’entrepreneur et de l’ouvrier salarié sont présentés de façon déformés, tel que chacun est vu comme possesseurs égaux de la marchandise. Mais en réalité le salaire de l’ouvrier salarié n’est pas la valeur ou le prix de sontravail. En effet si on pouvait mesurer la valeur du travail, il faudrait la mesurer par la quantité de travail fournit or, il est impossible car le travail serait mesurer par le travail.
De plus, si le capitaliste payait l’intégralité du travail à l’ouvrier, le capitaliste n’aurait aucune source d’enrichissement, aucune plus-value, autrement dit le capitaliste disparaîtrait.
On peut doncconclure que la valeur du travail n’est autre que la valeur de la force de travail.
Le salaire du travail n’est pas ce qu’il paraît être, le salaire est l’expression monétaire de la valeur de la force de travail, son prix qui apparaît comme le prix du travail.

Dans le cas de l’esclavage, entre le maître et l’esclave, il n’y a pas de transaction vente-achat de la force de travail. L’esclave est lapropriété du maître. Tout le travail de l’esclave est fait gratuitement, en effet il travaille pour sa survie. La partie du travail qui couvre l’entretien de l’esclave est un travail non payé, en effet c’est un travail fait pour le compte du maître c'est-à-dire nourrir l’esclave, le loger… On peut donc dire que malgré tout il est payé mais non monétairement. En effet on lui donne le nécessaire pourreproduire sa force de travail, mais l’esclave lui est persuadé qu’on ne le paye pas. Dans ce cas l’esclave est victime d’une illusion, tout comme le prolétaire qui est victime de l’illusion inverse.

D’autre part, le travail du paysan est nécessaire dans son exploitation tout comme le surtravail sur le domaine du seigneur, cependant les activités sont nettement délimités dans le temps et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Marx
  • Marx
  • Marx
  • Marx
  • Marx
  • Marx
  • Marx
  • Marx

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !