Minamata

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

De nombreuses catastrophes écologiques ont touché notre planète au XXème siècle. Celles-ci, aussi diverses soient-elles, sont la plupart du temps d'origine humaine. De la marée noire à l' accident nucléaire, en passant par le déversement de produit chimique dans le milieu marin, tous ces incidents causent généralement de nombreux décès et dégats environnementaux.
A Minamata,petite ville côtière au sud du Japon, s'est produit, il y a environ 50 ans, l'une des plus grandes catastrophes écologiques de l'histoire.
Ainsi, après avoir vu le contexte et les causes de cet événement, il sera intéressant d'étudier ses conséquences humaines, animales et environnementales.

La catastrophe de Minamata : contexte et causes

La ville de Minamata et son contexte économique etsocial en 1956
Minamata se situe à l'ouest de l'archipel Japonais, dans le département de Kumamoto, au centre de l'île de Kyûshû. Sa population en 1940 est d'environ 30 000 habitants. On peut voir sa localisation sur la figure n°1 ci-dessous.
La ville est entourée de montagnes et est traversée par une rivière qui mène à la mer en périphérie de la ville. De nombreuses habitations sont situées àl'embouchure entre la rivière et la mer.

En 1956, Minamata était une ville relativement riche de par deux facteurs. D'une part, de nombreux emplois sont engendrés par la mer. En effet, la plupart des habitants de Minamata étaient des pêcheurs. L'autre source de travail est l'usine de Chisso, qui se sert principalement de main d'œuvre locale pour faire tourner ses machines.

En 1912, unepolitique d'urbanisation est lancée, permettant ainsi de développer la ville, notamment en terme d'infrastructures plus conséquentes. Cependant, vont arriver les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki, respectivement les 06 et 09 août 1945 qui vont freiner l'ascension du Japon. Cependant, Minamata arrive tout de même à s'en sortir et va acquérir en 1949 le statut administratif de « grandeville ».

Figure n°1
Carte du Japon
avec localisation exacte de Minamata et zoom sur l'usine de Chisso
Tirée de www.futura-sciences.com

Figure n°1
Carte du Japon
avec localisation exacte de Minamata et zoom sur l'usine de Chisso
Tirée de www.futura-sciences.com

En 1956, la ville atteint le nombre de 50 000 habitants grâce au rattachement des villages aux alentours à son agglomération.Minamata est alors reconnues comme l'une des plus grandes agglomérations industrielles de la région, notamment pour ses activités portuaires.
Causes de la catastrophe
L'usine de Chisso

Le fondateur de la compagnie Shin Nippon Chisso installe à Minamata en 1908 une usine pétrochimique.[1] On peut voir cette usine sur la figure n°2 ci-dessous. La main d'œuvre de cette usine est quasimententièrement locale. Au départ, ils fabriquent des engrais chimiques, puis des composants plastiques et enfin, au moment de la guerre, des composants d'armement. L'usine prend de plus en plus d'ampleur au fur et à mesure des années et de la diversification de sa production ; cette ascension permet à la ville d'elle-aussi s'accroitre. L'usine a une importance croissante au sein de Minamata, à tel point quel'un des directeurs de l'usine est même nommé maire de la ville.
Dès 1932, l'usine commence à rejeter de nombreux résidus de métaux lourds dans l'environnement marin. Parmi eux, du méthyl-mercure est rejeté, et le sera jusqu'en 1966.
Figure n°2
L'usine de Chisso
Photographie datant de 1950
Tirée de www.chisso.com.tw

Figure n°2
L'usine de Chisso
Photographie datant de 1950
Tirée dewww.chisso.com.tw

La pollution par le mercure

L'usine Chisso utilise un mercure inorganique [2], qui une fois libéré dans l'eau subit de nombreuse transformations chimiques, notamment grâce à la condensation, la salinité de l'eau de mer ou de l'océan et l'activité bactérienne des microorganismes marins. Il se forme alors du methyl-mercure.

Le méthyl de mercure est un dérivé organique du...
tracking img