Minou-bonbon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2191 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Qui a tué Minou-Bonbon ?
Joseph Périgot

1 Quand il était jeune, le père Latuile était un grand navigateur. Il naviguait sur les toits du quartier-gaiement, car il adorait son métier de couvreur.
-Eh ! Latuile ! lui criait-on d’en bas, nous tombe pas d’sus ! On en reçoit assez comme ça, d’tuiles !
Latuile rigolait. Latuile rigolait tout le temps. Les nuits de tempête, il ne tenait pas aulit. Il sillonnait le quartier, tout excité. Il applaudissait quand une tuile s’envolait. Et quand une cheminée dégringolait, il criait : - Youpi !
Le lendemain, il s’élançait sur sa grande échelle coulissante, avec ses outils de couvreur. Et avec ses bonbons. Oui, plein de bonbons dans les poches du veston. Le père Latuile était gourmant comme un chat. Un jour, pourtant ? Dans une gouttière,il était tombé sur un chat (de gouttière) plus gourmand que lui, plus gourmant que tous les chats.
-Oh ! Le cochon ! S’est écrié Latuile, il m’a piqué tous mes bonbons ! (Le chat s’était caché derrière une cheminée.) T’as même bouffé les papiers avec, eh ! Petit couillon !
Il avait appelé le petit couillon « Minou-Bonbon », et Minou-Bonbon ne l’avait plus quitté. Pendant des années, ilsavaient ensemble navigué sur les toits, ils avaient ensemble vieilli, leur poil avait blanchi. Il n’était plus question aujourd’hui de monter sur les maisons. Ils passaient leurs journées sur le pas de la porte, à mâchonner des caramels. Des caramels mous. Ça se mange sans dents, les caramels mous.

2 Nico était leur meilleur copain, dans le quartier. Dès que Nico apparaissant au bout de la rue (etc’était le cas tous les matins d’école), Minou-Bonbon s’élançait vers lui sur ses vieilles pattes, et lui sautait à la poche. A tous les coups, il récoltait un caramel.
-Vieux voleur ! Criait gentiment le père Latuile.
Nico sortait un bout de craie du fond de son cartable. Il écrivait sur les routes : MINOU BONBON EST UN VOLEUR. Nico écrivait ça pour rire, mais surtout pour écrire. Il adoraitécrire. Il adorait son métier d’écolier. Au CP, il était le premier. Pourtant c’était bien vrai qu’il était voleur, ce vieux minou. Il avait un tas de défauts. Aussi comptait-il beaucoup d’ennemis dans le quartier. Dubeuf, par exemple. Le boucher. Devenu boucher parce qu’il n’aimait pas les bêtes. Minou-Bonbon changeait de trottoir devant la boucherie, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’entréchez Hursant, le marchand de journaux, en face de l’école : Hursant vendait aussi des bonbons ! Dès qu’il percevait Minou-bonbon, il roulait ses gros yeux de poisson. Au CP, on l’appelait Poil-au-Nez, parce que de gros poils sortaient de son nez. Quant à madame Ajax, c’était la spécialiste des coups de balais. Toute la journée, elle en sonnait à sa maison : aux murs, aux murs, aux meubles et aupavé ; sa maison était la plus propre du quartier. Minou-Bonbon y avait droit -un grand coup dans le dos- Quand il allait pisser sur sa porte pour l’embêter.
-Minou-Bonbon, Minou-Cochon ! Disait le père Latuile, tu l’as bien mérité !

3 Un matin, Nico fut étonné de ne pas trouver ses vieux copains sur le pas de leur porte. Bizarre-bizarre. Il jeta un œil par la fenêtre : le vieux bonhomme étaitassis dans son fauteuil. Il sursauta quand Nico frappa au carreau, puis tourna la tête, lentement. Et il montra des yeux pleins de larmes. « C’est les enfants qui pleurent », se dit Nico, il écrivit sur le mur : SE SONT LES ENFANTS QUI… Mais il se ravisa. Poussa la porte. Minou-Bonbon aussi était là. Allongé aux pieds du père Latuile. ! Bizarrement immobile. Et voilà que du sang coulait de sonmuseau.
-Il est malade ? Demanda Nico. Il est mort ?
Le père Latuile dit oui avec sa tête, ce qui fit tomber les larmes qu’il avait au bord des yeux.
-On l’a tué à coups de bâton. Il est revenu mourir chez lui.
Pour s’empêcher de pleurer, Nico sortit une poignée de caramels. Ca console, les caramels. Il s’accroupit près du pauvre vieux père Latuile. Ils mâchonnèrent tous les deux,...
tracking img