Miserable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (407 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Misérables, est une œuvre de Victor Hugo, écrivain français, homme politique, intellectuel
engagé du XIXème siècle considéré comme le plus important des écrivains romantiques de la
languefrançaise. Cet ouvrage, écrit en 1862, dénonce la misère qui est omniprésente dans le Paris
du XIXème siècle à travers des personnages récurrents.
Il s'agit ici de l'épisode où Cosette, fillette dehuit ans, va chercher de l'eau dans la forêt en pleine
nuit, celle-ci y étant obligée par ses tuteurs, les Thénardiers, qui sont des aubergistes peu scrupuleux.
Ce commentaire présente les procédésutilisés par l'auteur pour mettre en évidence l'atrophie
de l'enfant. Il utilise en effet une situation et un endroit propice à la peur, qui entraînent une vision
de la forêt par l'enfant peuréaliste, symbolisant une certaine détresse.
Extrait du document:
Victor Hugo a donc pour commencer, recréé une atmosphère très effrayante pour une fillette de huit
ans. En effet, « horrible » (l. 4),« lugubrement » (l. 4), « ténébreux » (l. 6), « affreusement » (l. 8),
« épouvante » (l. 13), « lugubre » (l. 27), « effrayant » (l. 29) sont une accumulation d'adjectifs
présents tout au long del'extrait qui montre à quel point la forêt est terrorisante pour l'enfant.
Victor Hugo insiste sur cet effet puisque les adjectifs sont nombreux dans cet extrait, celui- ci
voulant certainementaller jusqu'aux limites acceptables de l'angoisse chez l'enfant. De plus,
« une épaisse couche de brume » (l. 3) et « la brume » (l. 4), faisant partie du champ lexical de la
météorologie,participent à l'atmosphère effrayante. En outre, le fait que Cosette soit seule dans
cette forêt rend l'atmosphère plus pesante, plus angoissante. En effet, le lecteur peut difficilement
imaginer lafillette faire preuve de calme face à cette si grande forêt. Pour finir, on peut remarquer
qu'il n'y a aucune présence d'un élément rassurant pour l'enfant : « sans aucune […] été. »(l. 7),
grâce à...
tracking img