Misearble

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3705 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Regain – définition : Herbe qui pousse après la première coupe. Retour de ce qui avait disparu, de ce qui était compromis. Regain de jeunesse, regain de santé.
Comme il vient d’être indiqué, le roman Regain de Jean Giono est, après Colline et « Un de Beaumugnes »,  le troisième d’une trilogie nommée Pan. Cette référence à Pan chez Giono est sa marque d’attachement à la terre, par tout lesymbolisme que représente ce dieu de la mythologie, à la fois référence première, dieu des bergers, dieu des chasseurs, dieu agreste et associé à la fécondité. Il y a chez Giono, dans ces romans, ce thème récurrent d’amour de la terre, une forme de panthéisme (attitude qui tend à diviniser la nature).
Ce thème nous rappelle tous ces villages qui meurent, ces villages qui n’ont plus que quelqueshabitants âgés. C’est toujours une histoire, un patrimoine qui va disparaître. Puis, nous retrouvons tous les symboles essentiels, profonds,  que sont la terre, le blé, le pain, symboles marquants dans une société alors majoritairement rurale. Fort marqué par l’histoire de la Grèce ancienne, Giono reprend le mythe de la terre fécondée. Comme il ne reste plus au village qu’une vieille femme, un vieil hommeet ce vieux garçon, Panturle, il faudra l’arrivée d’une femme pour que la terre soit fécondée à nouveau, pour qu’elle renaisse. Nous voyons alors un processus de résurrection qui se met en place.
Giono a écrit des œuvres qui ont été reprises au cinéma, comme Jean le bleu devenu le film La femme du boulanger » ; il a aussi écrit des scénarios. Déjà dans Regain, ces personnages sont despersonnalités fortes, des figures de cinéma ; ils auraient même pu être des personnages de tragédie ancienne. L’œuvre de Giono respecte les trois règles de la tragédie : unité de temps, unité de lieu, unité d’action.
Unité de lieu : Tout se passe près ou autour de ce village d’Aubignane, dans ce petit coin de Provence. Si l’on de déplace de plus de 50 kms, le contexte et l’histoire n’est plus la même.Unité d’action : Comme dans un plan, tout tend et se concentre au final vers le renouveau de la terre, du village. Rien de superflu à cette finalité. Tout élément est nécessaire à l’histoire.
Unité de temps : Le seul temps qui est la référence, c’est le temps du cycle des saisons, celui de la semence, de la récolte, le temps de la terre, qui en ce lieu, cette époque donne toute vie.
Tous ceux quiviennent d’un milieu rural, ceux qui se réclamant de ce « monde de  la terre », peuvent peut-être avoir un ressenti particulier face à cette œuvre. Mais cela n’est pas exclusif.
La vie paysanne est relatée sans apitoiement, sans misérabilisme : les choses sont ainsi ! On ressent  la dignité de ceux qui n’osent pas demander quand ils n’ont rien à offrir en échange. Les souffrances humaines sonttrès perceptibles au travers du récit, pourtant l’écriture reste très poétique, fine et aérée. Les descriptions relatives à la nature sont souvent comparées au monde humain et vice-versa. Le rythme est dense, d’un pas de montagnard bien accroché au sol. On ressent à travers ce livre, la difficulté de vivre seul, éloigné de la civilisation et pourtant on ressent aussi de l’espoir dans l’avenir. Laviolence de certaines situations est toujours atténuée ; par exemple, quand Mamèche s’en prend à la Vierge, elle la traite de « Porca ! » et  lui envoie un bol de lait au visage, mais, plus loin, on lit : « …et la vierge sourit avec de la crème de lait sur les lèvres » (Page 22, dans Le Livre de Poche, édition de 1967) ; le geste de colère est tout de suite atténué. Tout au long de ce récit, j’airessenti et l’espoir et le désespoir, l’espérance, la vie, la mort, la renaissance. En fait, c’est un bouquet d’émotions aux racines profondes et dures à la fois. Le village de mon enfance est presque désert aujourd’hui. Cette relecture a fait surgir en moi beaucoup d’émotion !
Je ne suis pas du monde rural. Ce livre est une découverte et cela m’aurait presque donné envie de tout quitter, de...
tracking img