Momo et madame rosa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (384 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le roman d’Émile Ajar (en réalité Romain Gary), La vie devant soi, l’amour qui lie le jeune Momo et la vieille madame Rosa leur permet de retrouver un sens à leur existence et de faire face auxépreuves de la vie : solitude, pauvreté, maladie. L’un échappe ainsi à la rue et l’autre au mouroir d’un hôpital. Cette histoire forte d’une solidarité entre deux générations, entre deux personnes quetout devrait opposer est aussi une image symbolique de la manière dont il nous semble désormais nécessaire de penser la retraite.
Celle-ci ne doit plus être considérée comme une mise sur la touche,comme un aboutissement ou, pire, comme la fin de la vie. Celui qui se retire de la vie professionnelle n’en devient pas pour autant « inactif ». Il garde son utilité sociale, il acquiert plus de tempspour réaliser ses projets et peut-être aussi pour s’ouvrir aux autres, pour agir dans la cité. Il a encore, pour de nombreuses années, « la vie devant soi ».
Mais cette espérance d’une seconde vie,pleine et entière, ne doit pas peser injustement sur les espoirs de ceux qui commencent la leur. Chacun, à chaque moment, a sa vie devant lui. Et le rôle d’une société moderne et de ses dirigeants –dont font partie aussi les chefs d’entreprise – est d’aider à ce que cette vie, encore une fois, ne soit pas subie, mais choisie.
Il nous faut sortir des solidarités virtuelles, inscrites dans les loiset les discours mais, en réalité, trop souvent inopérantes sur le terrain, parce qu’imposées d’en haut. Car la solidarité est une valeur qui ne peut rester vivante et efficace que si elle est portéepar une autre valeur, tout aussi importante, la responsabilité. Comment être tous réellement pleinement solidaires, si nous ne nous sentons pas chacun également responsables des autres et du devenirde notre société ?[1]

[1] Ce texte reprend un certain nombre d’idées développées dans le rapport du CJD « Retraites : la vie devant soi », publié dans l’ouvrage, Vers un libéralisme responsable,...
tracking img