Mon voisin c'est quelqu'un

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4103 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Vincent Engel

Un écrivain à deux plumes…
Vincent Engel (1962- )

1. Biographie de Vincent Engel
Vincent Engel est né en 1962 à Uccle. Il entre à l’université en 1982, après des débuts scolaires difficiles. Il devient professeur de littérature contemporaine à l’Université de Louvain et d’histoire contemporaine à l’Ihecs (L'Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales). Il publieen 1989 son premier livre Fou de Dieu ou Dieu des fous : l’œuvre tragique d’Elie Wiesel(essai) On peut d’ailleurs remarquer qu’Elie Wiesel (écrivain américain, qui a reçu le Prix Nobel de la paix, et qui a été déporté dans des camps de concentration) est un des auteurs, sinon pas l’auteur, qui a influencé Vincent Engel. En effet, son mémoire et son doctorat lui sont consacrés. En plus d’être uncritique littéraire, il va poursuivre une réflexion plus générale sur ce qui s’est passé après la 2e guerre mondiale et sur les implications de cette guerre. Il va s’intéresser à ce qui se passe dans les camps d’extermination. Il va d’ailleurs écrire deux livres dans cette optique : un essai « Pourquoi parler d’Auschwitz ? » (en 1992) et une étude du roman d’Elie Wiesel « Au Nom du père, de Dieu,et d’Auschwitz ; regards littéraires sur des questions contemporaines au travers de l’œuvre d’Elie Wiesel. »(en 1997) Ses recherches scientifiques se concentrent en fait sur la littérature française du 20e S. et sur les rapports entre idéologie et littérature (particulièrement à propos du fascisme) En 1998, il publie dans le cadre de l’enseignement « Histoire de la critique littéraire des XIXe etXXe siècles » Il crée en 1995 le Centre d’études de la nouvelle, qu’il dirige.

2. Bibliographie de Vincent Engel
Vincent Engel est en fait un écrivain polyvalent. Il s’engage sur plusieurs terrains, en publiant romans, nouvelles et même essais. - Fou de Dieu ou Dieu des fous : l’œuvre tragique d’Elie Wiesel, essai 1989. - Pourquoi parler d’Auschwitz ?, essai, 1992. - Légendes en attente,recueil de nouvelles, 1993 (Prix Franz de Wever). - La vie malgré tout : confessions nouvelles, essai, 1994 (Prix Renaissance de la nouvelle).

- Le genre de la nouvelle dans le monde francophone au tournant du XXIe siècle, essai, 1995 - Un jour, ce sera l’aube, roman, 1995. - Raphael et Laetitia : roman, 1996. - Nos Ancêtres les Gaulois, essai 1996 - La nouvelle de langue française aux frontièresdes autres genres, du Moyen Age à nos jours, essai, 1996. - Au nom du père, de Dieu et d’Auschwitz; regards littéraires sur des questions contemporaines au travers de l’œuvre d’Elie Wiesel, essai, 1997. - Histoire de la critique littéraire des XIXe et XXe siècles, essai, 1998. - La vie oubliée. Nature morte IV, sous le pseudonyme de Baptiste Morgan, roman, 1998. - La guerre est quotidienne,nouvelles, 1999. - Oubliez Adam Weinberger, roman, 2000 - Retour à Montechiarro, roman, 2001. - Mon voisin, c'est quelqu'un ; nature morte V, sous le pseudonyme de Baptiste Morgan, roman, 2002. - Requiem vénitien, roman, 2003. - Fiction : l'impossible nécessité. Sur les récifs des sirènes naissent les récits des silènes, essai, 2006. - Alessandro, théâtre, drame en quatre actes, 2006. - Le don deMala-Léa, biographie romancée de David Susskind, 2006. - Les absentes, roman, Ed. JC Lattès, Paris, 2006.

3. Un auteur, deux plumes
Vincent Engel écrit sous deux noms ; sous son véritable nom, et sous le pseudonyme de Baptiste Morgan. Pourquoi ? Pour diviser son œuvre en deux. D’une part, sous le nom d’Engel rentrent tous les romans de fiction ; il y pratique le retour des personnages, mais chaquelivre peut être lu indépendamment sans nuire à sa compréhension. Morgan est en fait un personnage des romans d’Engel, et est lui-même écrivain. Pour illustrer, « Oubliez Adam Weinberger » est écrit sous le nom de Vincent Engel, et « La Vie oubliée », écrite sous le nom de Baptiste Morgan est en quelque sorte le même récit que celui écrit sous le nom de Vincent Engel mais raconté par Morgan....
tracking img