Mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2971 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SITUATION POLITIQUE ET ECONOMIQUE à MADAGASCAR
DEPUIS L’INDEPENDANCE

Madagascar est une île, située dans l’Océan-Indien, à 400 Km à l’Est de Mozambique.

Il a 595.000 Km2 et est peuplé d’environs 14 000 000 Habitants.

C’est une ancienne Colonie française, indépendante depuis juin 1960.

On peut diviser la situation politique et économique à Madagascar depuis l’Indépendance en quatrepériodes :

- première période : de 1960 à 1972
- deuxième période : de 1972 à 1975
- troisième période : de 1975 à 1991
- quatrième période : de 1991 jusqu’à nos jours.

I – Première période : Juin 1960 à mai 1972

1° SITUATION POLITIQUE :

Le régime politique était un régime présidentiel, c’est-à-dire que le Président de la République était en même temps chef du Gouvernement.

LeParlement était composé de deux 2 Chambres :
Une Assemblée Nationale et un Sénat

Les Députés étaient élus pour cinq ans, au suffrage universel direct à un tour.

Les Sénateurs étaient élus pour deux tiers et nommés par le Président de la République pour un tiers.

Le régime politique était stable, parce qu’il était dominé par le parti gouvernemental, le parti social démocrate (PSD).

2°SITUATION ECONOMIQUE :

La situation était bonne, Madagascar exportait une grande quantité de produits tropicaux de base : café – girofle – vanille – sisal - graphite – mica – raphia etc...

La balance commerciale était pratiquement équilibrée.

A côté des entreprise privées coexistaient des structures dites socialisantes, c’est-à-dire des coopératives des fermes d’Etat – des syndicats descommunes.

Les prix des produits de consommations courantes étaient stables.

II – deuxième période : Mai 1972 à juin 1975

1° SITUATION POLITIQUE :

En avril 1972, une grève générale des étudiants de l’Université et des élèves des lycées d’Antananarivo a amené une crise politique ayant entraîné la chute du gouvernement.

Le Président de la République a donné les pleins pouvoirs auChef d’Etat Major de l’armée, le Général Gabriel RAMANANTSOA, pour diriger le pays. un régime transitoire a été mis en place au cours duquel l’Assemblée Nationale et le Sénat ont été dissous. Le Gouvernement légiférait par ordonnance. Les partis politiques étaient mis en sommeil c’est-à-dire qu’ils n’étaient pas autorisés à exercer leurs activités.

En février 1975 le Général Gabriel RAMANANTSOA adémissionné et a transmis les pleins pouvoirs au Colonel RATSIMANDRAVA, Ministre de l’intérieur et Commandant de la Gendarmerie Nationale.

Une semaine plus tard le Colonel RATSIMANDRAVA a été assassiné. Un directoire militaire de 18 membres a été mis en place pour diriger le pays pendant quatre mois.

2° SITUATION ECONOMIQUE :

Au cours de cette période, il y a eu une chute générale desproductions. Plus particulièrement celle du riz a baissé, ce qui a amené de grosses importations de riz. La balance commerciale est devenue déséquilibrée. Le Gouvernement était obligé de contrôler les importations d’où le commencement de l’apparition des pénuries.

Le Gouvernement a signé un nouvel accord de coopération avec la France. Dans cet accord Madagascar n’est plus dans la zone Franc. Lesinvestisseurs privés étranger ne se sentant plus en sécurité étaient partis.

III – Troisième période : Juin 1975 à Octobre 1991

1° SITUATION POLITIQUE

En mi-juin 1975, un régime Présidentiel a été mis en place, dirigé par le jeune Capitaine de Frégate Didier RATSIRAKA.

Les institutions du régime étaient les suivantes :
- Le Président de la République
- Le Gouvernement
- Le ConseilSuprême de la Révolution
- L’Assemblée Nationale Populaire
- La Haute Cours Constitutionnelle
- Le Comité Militaire pour le Développement

2° - SITUATION ECONOMIQUE :

La période considérée a été caractérisée par le choix d’un régime économique socialiste. Elle a donc marquée la nationalisation des secteurs stratégiques de l’économie, à savoir :
- Les Banques
- Les assurances
- Les...
tracking img