Mondialisations et flux migratoires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3379 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier n° 5

Mondialisation et migrations internationales

Privilégiant l’approche économique, les travaux sur la mondialisation se focalisent souvent sur la circulation des biens, des capitaux et des services. Aussi importants soient-ils, ces travaux doivent être 1 complétés par une analyse des flux de populations . En effet, la globalisation s’accompagne d’une montée des questions demigrations dans les préoccupations des gouvernements et des opinions publiques. Qu’ils impliquent des pays proches ou lointains, qu’ils soient libres ou contraints, temporaires ou permanents, ces déplacements humains sont au cœur des dynamiques des sociétés contemporaines et en modifient en profondeur les équilibres. Un « migrant » est une personne vivant dans un pays qui n’est pas celui où elle estnée. Ces flux migratoires ne sont pas nouveaux et il convient de les situer dans le temps long de l’histoire (1.). Néanmoins, jamais autant d’individus et de familles n’ont circulé entre les pays et les continents, au point que la mobilité est devenue une des caractéristiques majeures de notre époque (2.). Plusieurs facteurs expliquent cette forte hausse des migrations enregistrée depuis unevingtaine d’années (3.) Par delà l’augmentation quantitative, la nature des flux migratoires se modifie et fait apparaître de nouveaux enjeux (4). Enfin, si l’on s’intéresse aux pays d’accueil de l’hémisphère nord, il apparaît que l’impact de l’immigration sur les marchés du travail est limité et temporaire (5.).

1. PLUSIEURS VAGUES DE MONDIALISATION MIGRATOIRE
Les migrations, placées par nature aucœur des échanges et de la vie sociale, sont un bon indicateur des phases successives du processus de mondialisation. Chacune de ses étapes importantes a été ponctuée par des formes nouvelles de mobilité des 2 hommes . La première phase de mondialisation migratoire, alimentée par la rivalité des puissances maritimes européennes, remonte aux grandes découvertes du e e « Nouveau monde » (XVI et XVIIsiècles). Les mouvements de populations étaient alors associés à l’appropriation coloniale, à la conquête territoriale et à l’implantation de comptoirs commerciaux. De cette époque datent des réalités toujours actives aujourd’hui : mythe de l’eldorado, structuration d’un espace transatlantique, diaspora noire, etc. La deuxième mondialisation migratoire fut la e conséquence, au XIX siècle, dudéveloppement du système capitaliste et des progrès techniques réalisés notamment en matière de transports. Il y eut alors une ouverture de l’ensemble de la planète aux migrations de masse, les Amériques polarisant l’essentiel de ce mouvement issu avant tout d’Europe : 60 millions d’Européens s’embarquèrent pour les Amériques entre 1820 et 1914, dont 1 million par an entre 1900 et 1913. Parmi les autresgrands courants, signalons également l’installation, forcée ou choisie, d’Européens au nord et au sud de l’Afrique, d’Indiens dans les Caraïbes, de Russes en Asie, de Chinois en

Ce dossier, préparé par Bruno Hérault (Centre d’analyse stratégique), reprend les analyses présentées par Catherine Wihtol de Wenden (CNRS-CERI), Yves Chassard (Centre d’analyse stratégique), Gildas Simon (université dePoitiers, Migrinter), Patrick Allard (CAP-ministère des Affaires étrangères), Sébastien Jean (OCDE, CEPII) et Anne Epaulard (DGTPE), lors du séminaire du Groupe d’analyses de la mondialisation le 12 décembre 2006.

1

Sur le rapport historique entre mondialisation et migrations, voir Berthomière W. et Simon G. (2006), « La mondialisation migratoire au cœur des territoires et des sociétés »,dans Carroué L. (éd), La mondialisation, Paris, CNED-SEDES, p. 63-98.

2

Les Dossiers de la Mondialisation www.rdv-mondialisation.fr

-1-

n° 5 – novembre-décembre 2006

Amérique du Nord puis en Amérique latine, etc. Au total, à la veille de la Première Guerre mondiale, les migrants représentaient au moins 5 % de la population mondiale : jamais autant de personnes n’avaient circulé...
tracking img