Monnaie, definition et formes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1172 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
§ 1 : 11 formes historiques.

Sociétés primitives : marchandises à
valeur d’usage (sel, troupeaux). Ex. Equateur : Sucre
12 Empires et royautés : pièces à valeur intrinsèque et fiduciaire
(bronze, argent, or). Franc créé sous Jean le Bon en 1346,
prisonnier des Anglais pour régler sa rançon (rex francorum).
13 19° siècle : billets émis par les banques privées puis centrales.(origine : Chine 13°, Suède 16°, droit d’émission Law 18°( Louis
XV), assignats révolutionnaires. A l’origine le volume de billets
émis était lié à celui des pièces et ils étaient convertibles en pièces.
Deux régimes de convertibilité ont existé : le bimétallisme (or et
argent) puis le monométallisme or généralisé à partir de 1870. La
Loi de Gresham : « La mauvaise monnaie chasse la bonne » ;ex :
Russie (Rouble et dollarisation). Billets rattachés à l’or et
convertibles en principe.
14 : Monde moderne : la controverse théorique sur la création
monétaire (billets) de 1810 à 1840 entre Currency school avec
D.Ricardo (monnaie exogène à l’économie réelle ; => contrôler 4
l’offre monétaire) et Banking school avec S. Mill, (demande de
monnaie endogène ; => laisser le volumede monnaie s’adapter).
Le premier principe, adopté par la GB en 1844, renaîtra chez les
Monétaristes dans les années 1980 et inspire toujours les
politiques anti-inflationnistes. Le second a été choisi par la France
jusqu’aux années 1980.
15 Dématérialisation de la monnaie : cours forcé des billets
(guerres et crises : 1848, 1870, 1914, 1940), convertibilité
restreinte aux lingots àla conférence de Gènes en 1922 : Gold
Bullion standard. Puis à Bretton-Woods en 1944 : Gold exchange
standard (principe des changes fixes ; choix de la référence entre
or et $; $ seul convertible en or, autres monnaies par
l’intermédiaire du $ ; convertibilité des monnaies européennes
restaurée en 1957). Suspension de la convertibilité/or en 1971 par
les USA puis 1976 pour l’ensembledes monnaies (accords
Smithsonian Institute). Le déficit commercial américain comme
source de la monnaie internationale (J. Rueff).
Le pouvoir de battre monnaie fut exercé par les Empires (Rome,
Chine), puis par les grands féodaux au Moyen âge, les Royautés,
puis au XIX° siècle par des banques privées, enfin au XX° siècle
par un système mixte composé de banques privées et d’unebanque centrale (BC) publique. Le pouvoir de contrôler la
création monétaire est un élément de la souveraineté nationale
dans les démocraties modernes.
Le 19° siècle restera celui de l’Etalon-or et de la stabilité
monétaire, et de la £ comme monnaie internationale ; le 20° siècle
a été celui de l’instabilité monétaire et du $ monnaie
internationale ; le 21° siècle verra-il la fin del’inflation ou son
retour comme moyen de dévaloriser les droits excessifs à la
retraite définis par la génération présente ?
§ 2 Monnaies actuelles et régimes monétaires. Deux monnaies
représentent plus de 80% des opérations réelles ou financières
dans le monde : $ et euro. SMI bi-polaire.
21 Monnaies de réserve (COFER, Official foreign exchange
reserves) détenues par les banques centrales8 300 Mds $ ($ 61% ; 5
euro : 27%, yen : moins de 5%), + 10% or. Surtout détenues en
Asie (55% : Grande Chine, Chine + HK + Taïwan) ; USA + RU +
UE = 10%). 5 500 Mds $ détenues par les pays en développement
à l’origine de leur expansion. Une cause de déséquilibre dans les
relations financières mondiales.
22 Monnaies de transaction, utilisées pour les échanges
commerciaux ($ 85-100%matières premières et énergie ; 50%
autres transactions, euro 30%, yen 5%). Les monnaies utilisées
pour les emprunts et émissions d’actions (45% $, 30-40% euro,
15% yen)
23 Régimes de change. Convertibles ou non. Convertibles :
Changes fixes et flottants.
Monnaies flottantes( Euro, $, yen japonais, £ Livre sterling, Franc
Suisse, Rand sud-africain, Peso argentin et Real brésilien...
tracking img