Monologue de figaro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1103 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction.
Dans cet extrait Figaro est persuadé d’être trompé et guette ici Suzanne qui a donné rendez-vous au comte. Cette situation d’attente permet au personnage éponyme de se laisser aller et d’exprimer toute son amertume. La convention théâtrale lié au monologue permet au spectateur connaître les penser du protagoniste. Figaro nous touche à la fois par son désarroi mais aussi par sacombativité. Le spectateur s’attache du coup de plus en plus au personnage, se dernier n’étant plus vu comme un simple valet de service. Il prend ici toute la dimension de son vrai rôle, porte parole de Beaumarchais et des philosophies des Lumières.
(Lecture de l’extrait)
Nous allons voir comment cet homme souffre tout en ce débattant de manière à échapper à son destin.
I/ La souffrance deFigaro.
Figaro est en train de souffrir d’avoir été trahi. Il se croit tromper par Suzanne et le comte. Le dramaturge Beaumarchais s’amuse avec Figaro, en effet ce dernier qui prétendait acte 4 scène 13 que « la jalousie est un sot enfant de l’orgueil et de la maladie d’un fou » se retrouve maintenant dans la position de l’orgueilleux et du fou.
Justement la souffrance de Figaro se traduit ici parune sorte de délire. D’entrer de jeu, Figaro reporte sa jalousie qu’il éprouve sur sa future épouse sur toutes les femmes. En faisant commencer le monologue par « ô femme… femme ! Femme ! » Beaumarchais nous emporte d’embler dans un univers tragique. La folie de Figaro se transforme alors en misogynie. La citation « Créature faible et décevante » qui fait référence à l’épisode de la genèse etnotamment à la faute originelle montre à quel point Figaro est déçu de Suzanne. Les termes « créature », « animal » et « instinct » sont connoté négativement, si la femme ne sait que suivre son instinct elle est nettement inferieur à l’homme, Aristote défini la femme comme un animal doué de raison. Après ces divagation sur la jante féminine, Figaro en reviens plus particulièrement à Suzanne et seremémore notamment l’instant où le comte riait en lisant le billet de Suzanne. Le rire du comte est ici résonne dans sa tête, ce rire du comte contraste avec son indignation renforçant par là sa douleur. Le discours de Figaro est désorganisé, il parle de manière saccadé ce qui donne l’impression qu’il a le souffle coupé. Les phrases non verbales employées dans cet extrait sont également au service del’illusion théâtrale, elle nous montre que Figaro souffre à la mesure que la scène lui revient en mémoire.
Figaro après s’être arrêté sur sa souffrance, laisse libre cours à sa colère. La colère de Figaro s’exprime à travers un sentiment de révolte contre le comte. L’expression « et moi comme un benêt » montre que Figaro a du ressentiment et regrette de n’avoir rien vu venir. Figaro insulte le comtede perfide. On remarque que l’indignation de Figaro est marquée par un aveu d’impuissance. Certes la réplique « Non vous ne l’aurez pas… vous ne l’aurez pas. » de Figaro adressée au comte est fictive, mais montre un refus catégorique car elle commence par « non ». Cependant la répétition montre qu’il n’a aucune idée sur un quelconque plan d’attaque mais il a toujours la volonté de se battre contrele comte. Figaro dénonce qu’il n’y aucun mérite de réussir grâce à son statut social. Figaro minimise la haute condition du comte en établissant un contraste entre « se donner la peine de » qui insiste sur la pénibilité d’un travail, et l’action de naître, qui ne demande aucun effort renforcé par le groupe adverbal « rien de plus ». Le « tandis que moi » introduit toute la parti où Figaro vasouligner son propre mérite. Le juron « morbleu » donne de la force à la parole de Figaro tout en évoquant implicitement ses origines.

II/ La détresse de Figaro.
Même si Figaro est alèse dans l’art de la langue, il n’en reste pas moins un homme abattu qui provoque la pitié du spectateur. L’action ici est propice à la mélancolie de Figaro. Le trouble de Figaro est permit grâce au moment...
tracking img