Moteurs deux temps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2097 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Moteurs deux temps

On doit l'invention et la mise au point du moteur deux temps à plusieurs personnes, qui avaient comme point commun de concurrencer Nicolaus Otto. Celui-ci étant, à l'époque détenteur des brevets du moteur à 4 temps. Ils appliquèrent le principe théorique, de Dugald Clerk, selon lequel on introduit dans la chambre de combustion des gaz frais qui expulse les gaz brûlés. Letout en utilisant le dessous et le dessus du piston.

I – Fonctionnement du moteur deux temps

Au niveau du fonctionnement, il n'existe pas de distinction fondamentale entre un moteur deux-temps et un moteur quatre-temps puisqu'on y retrouve les quatre phases classiques (admission, compression, détente, échappement) selon le cycle de Beau de Rochas (cf. cycle théorique), mais agencées dedifféremment. En effet, ces phases s’effectuent en seulement deux mouvements linéaires du piston (d’où le nom de moteur 2 temps). Ainsi, on a un cycle moteur par tour (une combustion par tour de vilebrequin) au lieu d'un tous les deux tours pour le moteur quatre temps.
Les deux temps correspondent à l’admission/compression lors de la montée du piston, puis la combustion/détente/échappement.L’efficacité du moteur deux temps dépend principalement de la qualité de l’échappement et donc du balayage.

1) Compression/admission dans le carter

2) Détente/Echappement

3) Cycles théoriques et pratiques

Le cycle pratique diffère du cycle théorique pour différentes raisons :
➢ Avance importante lors de l’étincelle avant le PMH
➢ La combustion se prolonge après le PMB

II-Avantages et inconvénients du moteur 2 temps :

1) Avantages

➢ Accélération plus rapide car le temps moteur s'effectue dans un tour de vilebrequin.
➢ La distribution sans soupape permet d'augmenter la vitesse de rotation du moteur.
➢ La régularité des poussées sur le vilebrequin diminue les à-coups et les vibrations, notamment en monocylindre. La masse du volant peut ainsi êtreréduite, d’où le poids est réduit.
➢ Poids réduit.
➢ Conception simple du moteur
➢ Faible coûts de fabrication
➢ Diagramme des forces de rotation plus avantageux
➢ Nombre de pièces en mouvement réduit.
➢ Facilité de démarrage à froid.
➢ Simplicité et minimalisme des entretiens.
➢ Moyennant une alimentation adaptée (ex : carburateur à membrane) il peutfonctionner dans toutes les positions.
➢ Souplesse et possibilité de sur régimes éventuels sans dégât.

➢ Compacité du moteur.

➢ Moteur tout indiqué pour les petites cylindrées.

2) Inconvénients

➢ La compression est commencée plus tardivement, la combustion est plus lente et produit des résidus nombreux ainsi qu'une fumée d'huile bleuâtre à l'échappement → plus polluant etcompatibilité difficile avec les nouvelles normes anti-pollution.
➢ Pertes de puissance proviennent du mélange possible des gaz frais et des gaz brûlés.
➢ Consommation de carburant et émissions d’hydrocarbures plus élevées par rapport au moteur à 4 temps à cause d’un balayage des cylindres problématique.
➢ Nettoyage du système d'échappement et décalaminage périodique.
➢ Ajout d'huilelors de chaque ravitaillement (2 ou 4% dans le réservoir au total)
➢ Ralenti irrégulier du à la forte proportion de gaz résiduels

➢ Absence de frein moteur

➢ Ajout d'huile lors de chaque ravitaillement.

➢ Faibles pressions moyennes due au mauvais remplissage des cylindres

➢ Charge thermique supérieur due à l’absence de renouvellement des gaz

III- Domainesd’application du moteur deux temps

Les raisons guidant le choix de l'un ou de l'autre cycle sont diverses. Ce type de moteur est utilisé surtout parmi les plus petites et les plus grandes génératrices, mais moins parmi celles de dimensions moyennes.

Petits moteurs :
Ils ont l’avantage d’un poids réduit et de fonctionner dans toutes les orientations lorsqu’il n’y a pas de réservoir d’huile...
tracking img