Mutation du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1001 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Dans quelle mesure les discriminations positives peuvent-les réduire les inégalités scolaires ?

Depuis toujours on a pu observer des inégalités dans le cadre de l’école. Celles-ci vont être de plus en plus atténuées par des mesures prises par l’état. Notamment par l’intervention de discriminations positives, ce sont l’ensemble des processus visant à lutter contreles phénomènes de discrimination et plus généralement à réduire l’inégalité de chance, de fait. Mais comment vont-elles réduire les inégalités scolaires ?
Nous allons voir dans un premier temps quelles sont ses mesures et comment elles agissent. Puis dans un second temps nous allons voir que les discriminations positives connaissent des limites notamment avec la persistance d’inégalités.Il s’agit de voir dans cette partie l’ensemble des processus de discriminations positives et quelles en sont les effets.
Nous pouvons voir qu’ils existent différentes manière de faire preuve de discrimination positive. Tout d’abord on peut voir d’après le document 1 que l’état a mis en place des ZEP : zone d’éducation prioritaire. Ces ZEP ont été crée afin de permettre a des jeunes issuesde milieux défavorisés de suivre un programme qui va les aidés à avoir un niveau scolaire égale aux autres étudiants et qui peuvent aussi permettre leur insertion dans des écoles prestigieuses tel que Sciences Po a Paris.
Le document 3 nous apprend qu’il faut favorisés les classe moins nombreuses. En effet d’après une étude faite par l’éducation nationale, les classes moins chargées obtiennentde meilleurs résultats lors d’évaluations (il s’agit ici d’une étude faite dans une école ou l’on observe les résultats des évaluations de maths en CE2). Cela va donc permettre aux enfants de tous réussir.
Quand a lui le document 4, nous permet de montrer que l’état versait des prestations aux familles afin de financer l’éducation de leurs enfants.
Des plus l’état aides financer les fraisd’écoles spécialiser dans le cadre d’enfants handicapés que se soit moteur ou bien psychologique.
L’état à donc mis en place un ensemble de mesure pour réduire les inégalités scolaire voyons maintenant quelles en sont les effets.

Les discriminations positives ont donc des effets bénéfiques sur les inégalités scolaires.
Tout d’abord le document 1 nous appris l’existence de ZEP qui aidel’intégration des plus défavorisés dans des écoles prestigieuses tel que l’institut d’Etudes Politique de Paris. Ces écoles vont permettre l’entrée d’élève moins brillant en passant par des recrutements dérogatoires. Afin de leur permettre un accès aux études supérieurs et un avenir beaucoup plus prestigieuse que ce qu’il leur était destiné. La théorie de J.Rawls démontre qu’en limitant les dépenses publiques,elles vont satisfaire le principe d’égalité des chances et sont aussi au service des plus démunis. Mais cela répond aussi au principe d’équité dont le principe de la justice distributive c'est-à-dire chacun reçoit selon ses besoins, ce qui va entrainer la baisse des inégalités scolaire et une amélioration de l’égalité des chances. Cette diminution des inégalités va rejoindre la théorie d’A.Tocqueville sur l’égalisation des conditions qui et à la fois une égalité juridique, sociale et de considération. Ce qui permet de donner a tous une chance de réussir même les plus stigmatiser.
On a pu voir dans le document 3 que les classes moins nombreuses ont des résultats nettement supérieur aux classes nombreuses. En effet, dans une classe de 12 élèves en moyenne en CE1, les résultats moyens àl’évaluation de maths en 1999 en CE2 sont de 69% de réussite dans une école ayant entre 1% et 14% de CE1 entre 1998-1999. Alors que dans une classe où il y a plus de 25 élèves en moyenne en CE2 en 1999 dans une école qui a en moyenne de 55 et 64% de CE1 entre 1998-1999, les résultats à l’évaluation de maths sont 63% de réussite. Dons moins il y a d’élèves dans une classe, plus l’enseignant à...
tracking img