Nevermore

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2551 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COURS
Étude comparée

La lecture des quatre poèmes suivants peut aider à comprendre le poème qui nous concerne, à savoir NEVERMORE. Nous retrouvons en effet plusieurs éléments de notre poème dans chacun des textes . Les deux premiers proviennent du même recueil, Poèmes Saturniens, les autres des Fêtes Galantes.
a) Mon rêve familier : évocation de la femme aimée, vénérée, et dont la voixrevient comme un écho dans les derniers vers : lointaine, et calme et grave. (Voix d’or vivant, douce et sonore dans Nevermore.). Ici, c’est son nom qui est « doux et sonore » ! Cet amour est lointain (« que la vie exila » , rêvé (vers 1)
b) La célèbre Chanson d’automne (citée par Serge Gainsbourg dans Je suis venu te dire que je m’en vais) utilise et abuse du thème de la mélancolie et de l’automne.Toute la pluie, la tristesse ; la souffrance dégoulinent sur le poète qui erre, âme en peine, pensant avec nostalgie aux « jours anciens » et pleurant. Il se compare lui-même à une feuille morte…
c) Le thème des ingénus, repris cette fois par Alain Souchon (Voir sous les jupes des filles) est un thème plus alerte, traité sans aucune vulgarité d’ailleurs par Verlaine : le désir adolescent estprovoqué par la vision fugitive des jambes, quand le vent, par hasard… « Et ce régal comblait nos jeunes yeux de fous », dit Verlaine. De même, le personnage s’effraie de la complicité de ces jeunes filles qui se pendent « rêveuses à nos bras » et glissent à l’oreille « des mots si spécieux » que les esprits des –trop jeunes- garçons en sont tous retournés. « notre âme depuis ce temps tremble ets’étonne »… Il se demande encore, bien après : « Non, dites-moi, elle n’a pas voulu dire cela, vraiment ? Avec son air de Sainte-Nitouche ! Et dire que je n’en ai pas profité ! Que j’étais stupide ! » Vous remarquerez que la proposition amoureuse a encore lieu un soir d’automne
d) Enfin, le Colloque sentimental parle lui, de désir enfui, « lèvres molles », « extases anciennes » avec commeinterlocuteurs deux promeneurs dont l’un refuse de se laisser aller au souvenir. Il ne veut plus rêver, à l’inverse de Mon rêve familier : « Vois-tu toujours mon âme en rêve ? –non ». Ah, il répond, cette fois ! Et il n’est visiblement pas content ! « L’espoir a fui, vaincu… » dit-il. Lassé d’attendre pour rien, l’amoureux est parti. La jeune fille tente alors de s’accrocher à lui : « Les beaux jours(…) oùnous joignions nos bouches ! » insiste-t-elle, désespérée. « C’est possible. » rétorque le bougre froidement.
Ne plus aimer, pour ne pas souffrir, voilà la solution imaginée par Verlaine. Mais il n’est alors plus qu’une « forme », qu’un « spectre ». Ne plus aimer, c’est aussi mourir…

MON RÊVE FAMILIER

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et quim'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon cœur transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il estdoux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.

CHANSON D'AUTOMNE

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des joursanciens
Et je pleure ;

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

(Paysages tristes, V)

LES INGÉNUS

Les hauts talons luttaient avec les longues jupes,
En sorte que, selon le terrain et le vent,
Parfois luisaient des bas de jambes, trop souvent
Interceptés ! - et nous aimions ce jeu de dupes.

Parfois aussi le dard d'un insecte...
tracking img