Nothing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1322 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman de Voltaire “Candide ou l’optimisme” est considéré comme un conte philosophique et a été paru en janvier 1759 a Genève, ce roman a été traduit par le docteur Ralph qui est enfaite le pseudonyme de Voltaire sous lequel il a écrit ce livre, Voltaire choisit de se faire passer pour quelqu’un d’autre pour préserver son anonymat mais surtout, au XVIII siècle les romans ne sont pas très bienperçus par la société qui préfèrent les livres épiques. « Candide ou l’optimisme » est une critique sur le philosophe Leibniz qui met en avant une façon de vie optimistique dans un monde ou il y a des catastrophes et des guerres. Voltaire met l’innocence au centre de son roman car Candide signifie « innocence », l’innocence de celui qui ne connait pas le mal ou celui qui n’a aucune expérience dansle monde en dehors de son château ?
Nous comparerons les chapitres III « Comment Candide se sauva d’entre les Bulgares, et ce qu’il devint » et le chapitre VI « Comment on fit un bel auto-da-fé pour empêcher les tremblements de terre, et comment Candide fut fessé », les désastres, l’ironie et même une critique sur Leibniz sont en commun dans ces deux chapitres.

Problématique : Comment leschapitres III et VI du livre « Candide » se ressemblent-ils ?

I) Guerre et Désastre.
II) L’ironie.
III) La critique de l’optimisme de Leibniz.

Dans le chapitre III de Candide, Voltaire décrit la guerre d’une façon très sanglante et provocante en d’écrivant chaque scène du plus loin au plus près, « Les canons renversèrent d’abord à peu près six mille hommes de chaque côté », puis « Lamousqueterie ôta du meilleur des mondes environ neuf à dix mille coquins qui en infectaient la surface », on note le « qui en infectaient la surface » on considère ces ‘coquins’ comme une maladie infectieuse dont on est content de s’en débarrasser alors qu’ils sacrifient leurs vies pour la victoire, ou la défaite. « La baïonnette fut aussi la raison suffisante de quelques milliers d’hommes » Voltairepasse des canons, qui se trouvent loin du champ de batailles aux coquins puis aux armes des soldats et personnifie l’arme en disant quelle est la raison de la mort de plusieurs milliers de personnes. Voltaire fait un bilan de cette guerre « Le tout pouvait bien se monter à une trentaine de mille âmes », comme si c’était un trophé, et pour le gagner on doit tuer le plus de monde. Apres avoir décrit labataille, Voltaire, décrit les effets sur les habitants, en allant comme pour la bataille du plus gros au plus petit : « Et gagna d’abord un village voisin ; il était en cendres : c’était un village que les Bulgares avaient brulés, selon les lois du droit public », ce qui nous frappe c’est « selon les lois du droit public » car aucune loi ne dit qu’on n’est libre de bruler des villages, Voltairedénonce donc que les vainqueurs d’une guerre se permettent de faire ce qui leur plait en disant que c’est leur droit. Ensuite Voltaire décrit des scènes de massacres comme « Ici des vieillards criblés de coups regardaient mourir leurs femmes égorgées », et passe ensuite aux membres qui se trouvent au sol pour finir de décrire les violences d’une guerre « Des cervelles étaient répandues sur laterre à côté de bras et de jambes coupées ».
Dans le chapitre VI ce que l’on remarque en premier est le titre et plus particulièrement « les tremblements de terres, et comment Candide fut fessé », on dirait que Voltaire met ces deux événements au même niveau alors que l’un est une catastrophe mortel et que l’autre ne concerne que une personne. Ce qui est en commun dans ces deux chapitres est lenombre de mort : entre la guerre avec les Bulgares qui a fait une trentaine de milliers de morts et une catastrophe naturel qui a détruit des maisons, et tua des centaines de personnes, Voltaire critique déjà la façon de penser de Leibniz, car ou est-ce que l’optimisme peut se trouver dans ces deux événements ? On remarque aussi que Voltaire décrit les conséquences sur des personnes qui n’ont rien à...
tracking img