Notre rapport au monde est-il seulement technique?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1270 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Notre rapport au monde ne peut-il être que technique ?

Examen du problème:
Lorsqu'on dit que quelqu'un agit de manière technique, il agit selon un procédé qui assure la réussite de ce qu'il entreprend. En effet, un pianiste qui bute sur un passage difficile manque de technique, un édifice fragile n'a pas été réussi d'un point de vue technique. On a le sentiment que le progrès de l'humanitése mesure aux progrès de ses performances et de ses réalisations techniques. Pour autant, il ne semble pas que toutes les activités humaines puissent être dites techniques et que les hommes se comportent toujours en techniciens. L'art, la religion, la science, le langage, l'ensemble des rapports aux autres ne sont pas, semble-t-il, réductibles à des techniques.
Cependant, est-il possibled'échapper à l'exigence d'efficacité et de réussite, cad l'exigence technique ? N'y a t-il pas des méthodes, des règles, des objectifs à atteindre dans tous les domaines ? Si exister n'est pas laisser passer le temps mais au contraire faire des projets, alors tout ce qu'on fait dans l'existence semble devoir relever d'un savoir-faire.

I/ La technique n'est qu'une des diverses formes de rapport au monde.L'idée de rapport au monde: se rapporter à quelque chose ou à quelqu'un, c'est établir une relation, soit en pensant cette chose, soit en agissant sur elle. Une action technique consiste à se rapporter à un élément du réel pour le transformer et en faire un moyen.
Il y a différentes façons de se rapporter au monde: la science, la religion, l'art, la morale.
On peut distinguer plusieurs formesde rapport au monde qui ont chacune leur spécificité. La connaissance scientifique élabore une théorie prétendant établir la réalité. La pensée religieuse vise à donner un sens à l'existence et une place à l'homme dans le monde. Dans le rapport esthétique, le monde est un lieu, dans certains de ces éléments du moins, de satisfaction. La morale relève d'une attitude spécifique devant ce qui est,puisqu'elle consiste à juger ce qui est en fonction d'un idéal, en fonction de ce qui doit être, et qu'il faut réaliser. Enfin, lorsque le réel est pris comme moyen qu'il faut compléter ou corriger en fonction de ses besoins, on établit un rapport technique au monde.
Dire que tout est technique, ce serait appauvrir le rapport de l'homme au monde.
Or, ces différents rapports au monde se trouventmêlés en chaque homme. On peut juger selon la vérité, la sainteté, la beauté, le bien, l'utile, l'efficace. Il peut y avoir des conflits entre ces valeurs (ce qui est efficace n'est pas bon, ce qui est beau n'est pas utile …). Il peut y avoir des conflits entre les pratiques: le développement de la science peut être critiqué par la morale ou la religion ( ex: les embryons congelés). On comprendalors pourquoi, si malgré les apparences, notre rapport au monde n'est que technique, on est fondé à s'inquiéter d'un tel appauvrissement.
Ce serait réduire le monde à un ensemble de moyens.
En effet, un rapport seulement technique au monde, ce serait un rapport dans lequel le monde ne serait qu'un pourvoyeur de moyens au services de fins élémentaires et particulières. Procéder techniquement, c'esttrouver une solution pour résoudre un problème. La technique est donc appelée par un problème qui la précède. Procéder techniquement c'est procéder selon une méthode qui assure la réussite. Un procédé n'a de valeur que relativement à ce qu'il permet d'accomplir. Une chose ne peut être utile qu'à une autre pas en soi (un vêtement chaud n'est utile que pour se protéger du froid, c'est une utilitérelative).
L'homme n'est pas seulement un technicien, il agit, il est acteur de lui-même.
On comprend alors en quoi notre rapport au monde ne peut être seulement technique. Cela n'aurait pas de sens sauf si on estime que l'homme est un instrument, un moyen lui-même pour trouver des moyens. Aristote distingue entre « faire quelque chose » et « agir ». Celui qui fait quelque chose vise une fin...
tracking img