Observer des comportements

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1353 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Artefact : les sujets se montrent conformes à la norme quand ils sont observés car ils se sentent juger. Ils modifient leur comportement. Quand l’observateur le sujet en prenant des notes devant lui cela influence encore plus le comportement du sujet.
C’est pour cela qu’il vaut mieux que l’observateur ne soit pas repéré.

Un ensemble de comportement et de situation : activités externes. Onobserve ce que fait la personne. Un comportement est observable : il fait ou ne fait pas. Un comportement peut être aussi un ensemble de comportement, on observe la posture (=relativement statique) orientation de certaines parties selon d’autres parties. On peut observer un comportement (regard fixe) ou un ensemble de comportement (posture, ensemble du corps). C’est selon ce que l’on veut observer.Il y a beaucoup de comportements observables :
- expressions faciales (expriment les émotions)
- regards (micro élément de la face)
On met en lien un contenu du discours et le comportement (quand il s’aime, il se regarde et l’inverse)
- posture (quand on allonge et croise les jambes : fermé (loin) ; jambes sous la chaise : ouvert (+ proche).
- distance
- interaction verbale (ton de lavoix)

Tout acte de communication s’inscrit dans un processus d’influence, délibérée ou non.

Une autre manière de présenter les méthodes d’observation systématique en les « opposant à la méthode expérimentale est de les concevoir comme libres d’hypothèses. On voit, on enregistre ce qui se passe sans se préoccuper de vérifier des hypothèses. Selon cette optique, il s’agit :
- d’observer descomportements se produisant dans des circonstances naturelles
- sans qu’il y ait intervention aucune de la part de l’investigateur
- en ce sens, il n’y a plus de variable indépendante
- de plus, l’observation n’est pas sélective. On recueille tout ce qu’on peut et on se réserve de voir par la suite ce qui en ressortira.

D’autre part, l’observation est utile dans la mesure où ce qui est observén’est pas forcément rapportable par les sujets, qui ne veulent pas ou ne peuvent pas thématiser leur expérience vécue.

La sélection :
Qu’on le veuille ou non, toute observation implique une sélection de comportement. Même celui qui vise à la description la plus complète est tenu de sélectionner les comportements, aussi bien que les personnes et la situation.
Puisqu’il y a obligatoirementsélection au moment de l’observation, il peut être avantageux de décider cette sélection avant l’observation. De cette façon, la tâche des observateurs est facilitée et la fidélité des mesures est plus assurée. Mais il peut aussi y avoir sélection après l’observation, nous pouvons décider de laisser tomber certaines catégories « après coup » ou, comme dans le cas d’observations visuelles ou auditivesenregistrées, nous pouvons décider « après coup » du système de catégories à employer (ex : réactions faciales des gens au cinéma).

Le terme « comportement » recouvre « toute activité d’un organisme vivant, possédant un système nerveux individuel, qui entraine des modifications spatio-temporelles observables. » (Beaugrand, 1988 :278).

Comportements observables :
- expressions facialespermettant d’évaluer le stress (accouchement…)
- échange de regards (interview, thérapie…)
- mouvements du corps traduisant la gêne…
- comportement spatial dans les recherches sur la hiérarchie et les rôles.
- l’interaction verbale ; la façon dont la conversation change de partenaire…
- les processus d’interaction
- comportements plus généraux ou plus spécifiques quant à un contenu déterminé…

Ilest clair que l’observation aboutit à des classifications. Ce qui pose les questions « que noter ? », « comment noter ? ». Dans toute recherche, on distingue deux temps : la pré-enquête, qui permet de cerner le champ des observations, puis l’établissement de la liste des conduites à observer. Au niveau de l’observation in situ, deux techniques principales sont possibles : ou l’on note la...
tracking img