On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui.

Le rire est indispensable à la vie, et Rabelais disait qu’il était le propre de l’'homme. C'est un comportement réflexe, exprimant généralement un sentiment de gaieté, qui se manifeste par un enchaînement de petites expirations saccadées accompagné d'une vocalisation inarticulée plus ou moins bruyante. L'’humour, qui en est un desdéclencheurs, reste lié quant à lui à des conventions sociales dont on sait qu'elles sont différentes selon les pays, les moments, les milieux.

Peut-on rire de tout? Peut on rire avec tout le monde ?

Dans un premier temps, nous constaterons qu'il est difficile de rire de tout mais que cela est tout de de même possible
Dans un deuxième temps nous considérerons que rire avec n'importe qui estenvisageable mais parfois difficile et contraire à l'éthique

Bien sûr nous sommes tout d'abord amener à penser qu'il est difficile de rire de tout. En effet certains sujets semblent délicats à aborder avec humour tels que la maladie, le racisme ou la mort. Il est difficile de penser que l'on peut tourner n'importe quel sujet en dérision, sans s'en prendre à un individu ou à une communauté quirisquerait d'en être blessée. Il est vrai que faire rire sans offenser personne est un véritable défi, car les plaisanteries sont rarement politiquement ou socialement correctes. Il y a toujours une victime (les belges, les blondes, etc.). Par exemple, si une blague est faite sur les juifs, le blagueur sera immédiatement catalogué comme antisémite.Le rire est donc menacé parce qu'il est vécu comme une menace par ceux qui ne sont pas capable de prendre du recul par rapport à leurs caractéristiques physiques ou psychiques, à leurs croyances etc. En effet il manque à ces personnes, la liberté intellectuelle et morale qui les rendrait capable de rire de tout . Elles ne supportent pas ce regard sur ellesmême, qui juste ou injuste les invite à la distanciation.
Cependant il faut reconnaitre que le droit de rire de tout est un droit fondamental puisqu'il est le droit de la liberté de penser et de s'exprimer. De plus le rire est inné. Déjà présent au XIIIe siècle, il s'agissait d'une fonction très délicate réservée au plushabile. En effet, les bouffons osaient dire tout haut au souverain ce que tout le monde disait tout bas, et ce, sans se voir condamner à mort. Au lieu de chercher à définir d'éventuelles limites et autres sujets tabous, il vaut mieux se demander quelle est l'intention du blagueur. Si la blague est prétexte à se moquer, stigmatiser, rabaisser, alors il y a des raisons de s'inquiéter et decondamner, mais l'humour peut également être utilisé pour d'autres raisons. Effectivement, outre le divertissement, il permet aussi de se sauver la face, de faire tomber la tension, d'obtenir des approbations, de masquer des désaccords, ou encore de dénoncer. L'humour peut devenir une sorte de thérapie par le rire pour évacuer l'angoisse. Le meilleur exemple est l'auto dérision. Qui ne connaît pas Mr.Bean, auto dérision de l'île d'Angleterre. Nous pouvons donc dire que le rire est un moyen d’aller vers l’autre. Il créé du lien social.
Nous sommes rapidement amenés à penser qu'il est possible de rire avec tout le monde, qu'une grimace, des chatouilles ou encore une bonne blague peut faire rire une personne quelconque.Certes, il est envisageable de rire avec n'importe qui, mais cela peut être plus ou moins difficile en fonction de la personne avec laquelle nous souhaitons rire. En effet, il faut admettre que le rire est propre à la culture et à la société dans laquelle nous vivons, donc il ne sera pas déclenché de la même manière...
tracking img