Ou allons nous vivre demain ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
« Où allons nous vivre demain ? » d’Afred Vidal-Madjar (édition Hugo&Cie)

I) Présentation de l’auteur
L’auteur est un astrophysicien également directeur de recherche au CNRS età l’institut d’astrophysique de Paris. Il est cité comme un chercheur d’avant-garde sur l’observation des planètes. Il a d’ailleurs écrit des ouvrages à ce sujet dont les plus fameux sont « Il pleutdes planètes » et « Sommes nous seuls dans l’univers ? »

II) Résumé du livre
Dans cet ouvrage, l’enjeu principal est de nous faire réaliser que la population va devenir trop nombreuses et queles ressources vont venir à manquer.Tout ceci fait de manière très pédagogique et humoristique. De ce postulat, l’auteur va étudier des possibilités de migration et de futures destinations.
Toutd’abord, la première partie intitulée « la nécessité du départ » nous explique le principe de la croissance exponentielle de la population et de la croissance arithmétique des ressources qui permettentnotre survie. Il l’illustre par différents exemples permettant au lecteur de bien comprendre les données problématiques de la situation. Celles-ci aujoutées aux travers peu valorisants de l’Homme àsavoir l’abus de confiance en soi et l’individualisme entre autre qui posent etposerontproblème durant la tentive de survie de l’espèce humaine. Enfin, il précise que même si les ressources suffisaientpour la population croissante, l’espace viendrait à manquer.
Dans une seconde partie, il évoque la migration vers ce qu’il appelle « l’ailleurs ». Ainsi, il passe en revu les possibilitésd’habitation sur l’ensemble du système solaire. Pour chaque élément, il décrit son atmosphére et teste sa compatiblité à l’Homme. Il commence par la Lune, puis le Soleil, Mercure, Vénus, Mars. Ensuite vient letour des astéroides, de Jupiter, de Saturne, d’Uranus, de Pluton. Enfin, il étudie des systèmes peu connus comme le sytème Bêta Pictoris.
Il termine l’ouvrage sur une troisième partie nommée «...
tracking img