Ouvriers sont -ils ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
introduction
« 7 millions d'ouvriers en 2002 et pourtant on parle aujourd'hui de disparition de la
classe ouvrière ! ». L’apparition de la classe ouvrière fut l’une desprincipales
conséquences de la révolution industrielle dans les pays capitalistes développés. Une
classe est un groupe social avec des caractéristiques communes, uneidentité, un projet.
Cette classe ouvrière existe-t-elle encore en France aujourd’hui ? ou a-t-elle changé ?
Concept important de la théorie marxiste, il est contesté parcertains sociologues.
Nous verrons qu’on pourrait annoncer la fin de la classe ouvrière mais qu’en fait elle
reste une réalité sociale.
I On aurait pu croire à la disparitionde la classe ouvrière car le groupe ne serait
plus vraiment une classe sociale et son opposition aux autres classes est moins
nette.
A) La classe ouvrière, en déclin, neserait plus vraiment une classe au sens strict
- effectifs et part dans la population active en baisse
- perte d’identité et de projet (perte d’influence du PC et dessyndicats, groupe plus
hétérogène)
- ouvriers plus difficiles à mobiliser car éparpillés (fin des « bastions » dans les mines, la
sidérurgie et l’industrie automobile) avecla désindustrialisation, la robotisation et la
mondialisation.
B) et son opposition aux autres classes est moins nette
- l’opposition prolétariat / bourgeoisie (Marx) estdépassée. Certains sociologues
préfèrent parler de moyennisation (Mendras) ou de consensus (Warner). La lutte n’est
pas indispensable (Weber).
- l’élévation du niveau devie avec les Trente Glorieuses a fait entrer les ouvriers dans
la société de consommation. Pour certains biens, on constate peu de différences entre
ouvriers et cadres.
tracking img