Pascal - image des rois et puissants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Quelle(s) image(s) des rois et des puissants les liasses au programme donne t-elle ?

Introduction : Pour Pascal, écrivain et janséniste du XVII ème Siècle , seul Dieu est grand et parfait .L'homme est faible et misérable comme il le montre dans les huit premières liasses de ses Pensées. Cependant, le roi et les puissants sont des figures récurrentes dans les fragments au programme. Les roiset les puissants sont t-ils des êtres d'exception ou bien ne sont-ils que des êtres comme les autres, aussi misérable, sinon plus ? Nous verrons dans un premier temps que le pouvoir du roi et des puissants est illégitime et arbitraire et dans un deuxième temps que même si ce pouvoir est illégitime, il doit être respecté.

I) Le roi et les puissants ont un pouvoir illégitime et arbitraire.Tout d'abord, nous allons voir que le roi et les puissants ont un pouvoir illégitime et arbitraire.
Pour commencer, on peut voir ce que pense le peuple du roi (nous savons que ces opinions sont saines et malsaines au fragment 86):
-le roi est et a une autorité incontestable: l'histoire parle pour lui et le droit (héréditaire: ne garantit en rien le mérite. On peut le voir dans plusieursfragment:
- fragment 28: comparaison avec le commandement à bord d'un bateau "On ne choisit pas pour gouverner un vaisseau celui qui est de la meilleur maison"
- fragment 55: c'est une sottise d'avoir un seul au commande d'un pays et qui est plus intéressé dans l'affaire
- fragment 23: "[...] Et de là viennent ces mots: le caractère de la divinité est empreint sur son visage, etc." c'est difficile decroire à sa divinité. A force d'inspirer respect et terreur on finit par tout croire..) de naissance ne peut être qu'un droit légitime.
- il a une force (fragment 54: qui peut venir de la tyrannie) à laquelle il faut obéir et une justice respectable.
il est tellement exceptionnel que certains voient en lui une origine divine (monarchie absolu de droit divin).Le peuple confond la fonction et lapersonne. Cette opinion du peuple est fausse mais nécessaire au peuple (nous verrons plus tard pourquoi).Pascal critique la royauté et non un roi précis. Bien qu'ayant vécu sous une monarchie de droit divin et ayant connu les contestations de la Fronde, Pascal ne cite jamais de rois français contemporains. Il cite des rois d'autres pays, au fragment 58, ou d'autres époques : Persée au fragment 13,Salomon au fragment 65 et Cléopâtre au fragment 44.Il observe la royauté et non tel ou tel roi, la figure du roi en tant que personne investie d'un pouvoir. Mais ce pouvoir vient de la vanité.

C'est l'apparence et les serviteurs qui font que le roi est respecté. On peut le voir dans les fragments 17 et 88. Cela vient de la vanité. Le roi et les puissants ont le pouvoir car le peuple lesrespecte. Ils dépendent d'eux pour avoir le pouvoir. On peut le voir dans les fragments 23 et 24.

Le peuple ne renverse pas l'ordre établit car cet ordre vient de la coutume et de l'imagination. Le fragment 93 est caractéristique de cela. Il y a un phénomène d'intertextualité avec les Essais de Montaigne. "Cannibales se rient d'un enfant roi" démontre que dans les autres cultures on trouve bizarrequ'un enfant détienne le pouvoir. Cela montre l'étrangeté de l'hérédité du pouvoir.

Le roi est vaniteux, comme les autres hommes. Il a de la présomption, de l'amour propre, un désir de gloire comme on peut le lire dans les fragments 13 et 44. Il a aussi un désir de conquête au fragment 45 avec l'exemple de César. Le roi et les puissants souffrent comme les autres hommes. Pascal le montre dans ledébut du fragment 127: "La dignité royale n'est-elle pas assez grande d'elle-même pour celui qui la possède pour le rendre heureux par la seule vue de ce qu'il est?".

Le roi est l'exemple de toutes les misères. On peut le voir de plusieurs façons :
- L'inconstance du destin avec Persée (fragment 13), avec les rois déchus ou décapités du fragment 58. Cela dénonce la stabilité illusoire à...
tracking img