Pdffffff

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2624 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre froide : caractéristiques majeures et grandes phases
Introduction
Très rapidement, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'alliance entre les vainqueurs est rompue et deux blocs militaires et idéologiques se constituent autour d'une part des États-Unis et d'autre part de l'Union soviétique. Dorénavant, les relations internationales vont se concevoir dans une logique bipolaire,les autres pays devant se ranger dans un camp ou dans l'autre. Paradoxalement, c'est quand les relations entre les deux Grands évoluent vers moins de tensions que chaque Grand commence à être contesté dans son camp ; dans quelle mesure ces contestations remettent-elles en cause la logique bipolaire née au début de la guerre froide ? Passe-t-on alors à une logique multipolaire ? Dans une premièrepartie, nous analyserons la mise en place du monde bipolaire de l'après-guerre, puis nous nous intéresserons à la contestation de cette logique et, enfin, nous verrons comment le monde est passé de la bipolarité à l'unipolarité.
I. La mise en place des blocs et de la logique bipolaire (1947-1953)
1. Aux sources de la bipolarisation : une incompréhension croissante
En février 1944, la grandealliance avait semblé sortir renforcée de la conférence de Yalta. Américains et Britanniques avaient accepté les acquisitions territoriales de l'Union soviétique même si ces acquisitions étaient en contradiction avec les buts de guerre que s'étaient fixés de concert les Alliés. En échange, l'Union soviétique s'était engagée à organiser des élections libres dans les pays libérés par elle. Mais à laconférence de Potsdam qui se tient juste après la capitulation allemande, la tension devient déjà plus perceptible en raison du refus de Staline d'organiser des élections libres en Pologne. C'est le début d'une incompréhension croissante qui éclate au grand jour en 1947.
2. 1947 : l'année charnière
En 1947, le président américain Truman annonce son intention d'endiguer l'expansion soviétique enEurope. C'est la doctrine du containment. Concrètement, la doctrine Truman se traduit par la proposition d'aide économique aux pays d'Europe qui « veulent rester libres », sous la forme du plan Marshall.
L'objectif est clair : aider l'Europe à se relever économiquement pour empêcher la progression de l'influence communiste sur le terreau de la misère. Seize pays d'Europe occidentale acceptent le planMarshall, mais Staline le refuse pour l'Union soviétique et contraint les démocraties populaires à faire de même.
Staline réagit par un renforcement de son contrôle sur les démocraties populaires et constitue le Kominform, qui réunit l'ensemble des partis communistes européens, ceux des démocraties populaires au pouvoir ou en passe de l'être mais aussi les partis communistes occidentaux dont lespuissants PC italien et français. À l'occasion de la conférence constitutive du Kominform, qui se tient à Varsovie, le dirigeant soviétique Jdanov exprime la doctrine soviétique de la guerre froide, réponse à la doctrine Truman : le monde est divisé en deux camps, « un camp anti-impérialiste et démocratique », celui de l'Union soviétique, et un « camp impérialiste et anti-démocratique », celui desÉtats-Unis.
3. L'Europe divisée en deux
Le coup de Prague en février 1948, au cours duquel le parti communiste tchèque prend le pouvoir en éliminant ses adversaires politiques, est l'événement qui décide les Occidentaux à faire de l'Allemagne un bastion de la lutte contre l'expansion soviétique. En violation des accords de Yalta, les Occidentaux unifient leurs zones d'occupation et y mettent enplace une nouvelle monnaie. En juin 1948, Staline réagit en décrétant le blocus des accès routiers et ferroviaires de Berlin : il s'agit de contraindre les Occidentaux à quitter leurs secteurs d'occupation. Les Américains réagissent en mettant en place un pont aérien pour ravitailler la ville et menacent d'utiliser la force si les Soviétiques s'opposent à la libre circulation dans les couloirs...
tracking img