Penser l'europe edgard morin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4414 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Edgard Morin : Penser l’Europe
Prologue : points sur l’auteur :
Edgard Morin est directeur de recherches au CNRS. A l’aube de la seconde guerre mondiale, Il était anti-européen. C’était un communiste. A cette époque le mot « Europe » n’avait aucun sens pour lui. Il voit dans cette Europe la domination, l’impérialisme plutôt que la démocratie.
Après la guerre les grands pays Européens(France, Angleterre, Allemagne) n’avait toujours pas pris de visage démocratique. Edgard Morin a été profondément marqué par la violence et la cruauté des civilisateurs issus des grandes puissances coloniales. C’est ainsi qu’il se dévoua à l’Humanité. La mort de sa mère à l’âge de 9 ans peut expliquer ce dévouement. L’auteur cherchera une patrie plutôt qu’une « matrie ». De plus, Il vit à travers unecertaine ambigüité intérieure (anti-européen ou européen ?).
Il a visité le Berlin d’après guerre, découvrant l’ampleur des dégâts et racontant son expérience au cœur de Berlin. Une certaine peur des Russes régnait. L’Est était soviétique et l’Ouest occidental. Durant son deuxième voyage a Berlin en 1946, l’auteur observa que l’Est était en pleine reconstruction. En revanche l’Ouest n’avait pas deforme. C’est seulement plus tard que l’ouest commença à se reconstruire à une vitesse impressionnante tandis que l’Est ralentissait sa croissance. Lors de ces séjours le spectacle avait changé : ce n’était plus des ruines qui retenaient son attention mais cette division à Berlin qui comparaissait comme un enjeu important de la guerre froide.
Plus tard, Edgard Morin se trouvait à Paris, ilétait chômeur. Auteur de «  l’an zéro de l’Allemagne », il devait se rendre à Berlin Est où lui attendait une petite fortune. Un sésame lui fit passer la frontière. Chômeur à Paris, il se retrouva dans l’Hôtel le plus luxueux de Berlin Est. Le change du franc en Marks-est lui permettra de profiter pleinement des restaurants, magasins […] les plus prestigieux et luxueux de Berlin.
Après lemur (1961-1962), l’auteur se rendit une fois de plus à Berlin et put constater le désespoir du coté de la nouvelle ville russo-soviétique.

A travers ces divers séjours à Berlin, l’auteur a pu décrire ce lieu comme étant la division de l’Europe. La guerre froide et le regel stalinien fracturent l’Europe.
L’auteur a eu la chance de découvrir le monde et d’y tomber amoureux. Suite auxdécolonisations Il n’est plus vraiment contre l’Europe. Et selon lui l’Europe ne symbolise plus l’impérialisme. Cependant il n’arrive pas à concevoir l’Europe : un petit continent traditionnel ? La domination, la conquête ? Comment oublier cela ? Une conscience profondément marquée ? Il est d’autant plus difficile de concevoir l’Europe en Europe. Les conceptions risquent d’être viciées. Selon lui,la notion d’Europe est complexe. Il fait allusion à deux notions : les frontières géographiques et historiques. Selon lui il faut penser l’Europe à partir de son passé.
Après cette découverte du monde, les réflexions posées sur la conception de l’Europe (religions, arts, musiques …), Edgard Morin se rend une nouvelle fois à Berlin en 1988. Il pu observer les deux  « Berlin »  séparés par le mur.Berlin-Ouest était devenue ville capitale libre par rapport à Berlin Est considéré comme triste, médiocre et peu intéressante.
L’auteur a pu assister à la chute du mur de Berlin. Cette chute signifiait la fin de la scission de l’Europe et de l’Allemagne. Il parle de nouvel an zéro. C’est la fin du système totalitaire forgé par Staline. L’auteur considère cela comme une victoire d’une grandeimportance.
Introduction postulat de pensée de l’auteur :
L’origine de l’Europe ne présente pas de principe fondateur. L’Europe est une notion confuse. Il convient donc de dépecer l’Europe afin d’en dégager une identité complexe.
Géographiquement, elle est idéalement limitée. Cependant elle est délimitée au ¾ par des côtes maritimes. Cela constitue une ouverture aux autres continents....
tracking img