Petrole plastique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2503 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Les techniques de transformation des plastiques dépendent de la nature des polymères et de la destination des produits finis. Quelques méthodes sont régulièrement utilisées pour la fabrication des pièces et des objets en polymère. Les principaux procédés de fabrication industrielle sont : l’injection, l’injection soufflage, l’extrusion, l’extrusion, soufflage, le thermoformage,l’expansion moulage, le calandrage, le roto moulage.

1. L’INJECTION :
La matière plastique sous forme de granulés, est versée dans une trémie pour alimenter une vis sans fin logée dans un tube chauffé. Elle y est comprimée, malaxée et chauffée.
Ce traitement mécanique et thermique fournit une pâte fondante et homogène sans bulle qui est poussée par la vis en rotation vers unorifice, la matière expulsée sous pression par la vis d’injection à travers ce trou vient remplir un moule fermé et refroidi.

Au contact des parois froides, elle prend la forme du moule et se solidifie. Le moule s’ouvre ensuite pour faire sortir la pièce .Pour changer la forme de la pièce, il suffit de changer de moule.

Ce procédé permet une transformation en discontinudes thermoplastiques On obtient après démoulage des produits finis ou semi-finis de formes complexes en une seule opération .C’est une méthode de production très rapide pour produire des objets en très grande quantité.

La technique de fabrication est fréquente pour fabriquer des objets moulés de qualité parfois de forme compliquée dans le domaine de l’automobile ,du jouet ou del’électronique .On peut réaliser des objets très volumineux, par contre, il n'est pas possible de faire des parois supérieures à 6 mm .Les préformes de bouteille d’eau minérale qui ne peuvent pas être réalisées par extrusion sont fabriquées par cette technique d’injection.

Une difficulté de l’injection : la cristallisation thermique
Industriellement, les granules de PET sont introduits dans la visde plastification de la presse à injecter dès leur sortie du sécheur .En effet e polymère peut subir ,entre autres dégradations ,une hydrolyse que sa nature hydrophile rend d ’autant plus dommageable .Ainsi ,les conditions d ’injection telles que la température ou le temps de cycle ne sont-elles pas sans effet sur les caractéristiques, notamment la masse molaire ,du matériau constituant lapréforme .Nous n ’étudierons pas la sensibilité a la dégradation de nos formulations .En effet, toutes nos injections ont été réalisées par des professionnels suivant les règles de l'art qui limite la détérioration de nos polymères .Nous rappellerons toutefois les principales réactions possibles et les mesures de contrôle qui y sont associées .Par contre ,la nécessite d ’obtenir un matériau amorphedans la préforme ,principalement pour le caractère transparent souhaite pour le corps creux,
Justifie une étude approfondie de la cinétique de cristallisation des différents grades de PET.

ɪ.1 Injection de préformes amorphes :
Principales dégradations envisageables au cours du procédé d’injection soufflage en y le froid et précautions prises :
Lareprise en eau du PET est difficilement contrôlable dans notre étude du fait des quantités de polymères utilisés et du nombre de manipulations. Elle est particulièrement importante dans le matériau amorphe, de par la forte présence de volume libre.
De plus, elle dépend des conditions climatiques et du temps d’exposition mais aussi de la géométrie de l’échantillon, de la surface encontact avec l’environnement, et de la nature du polymère.

L’humidité présente dans les granules provoque une hydrolyse, soit la réduction de la longueur des haines du matériau et la formation de groupements terminaux carboxyliques, lors de la mise en .couvre de la
Préforme. Cette réaction, auto catalytique, peut avoir lieu dès 100 °C et dépend fortement de la quantité de groupements...
tracking img