Peut on vouloir le mal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2548 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Peut on vouloir le mal ?

Aujourd’hui dans le domaine de la médecine, nous sommes amené à confronter recherches scientifiques, fruit d’une longue réflexion, et éthique, conséquences néfastes que ces découvertes pourraient avoir sur l’humanité. Jacques Testart, biologiste ayant crée le premier « bébé éprouvette », c’est tout de même inquiété du devenir de ces embryons surnuméraires, êtreshumains en puissance, qui n’ont pu être implantés dans le ventre de la future mère et qui risquent d’être détruis. Le progrès de la science n’excusant pas tout, il a tenté de créer une science « citoyenne ». Le fait qu’il se sente obligé de fournir une justification morale à son geste montre que contrairement aux animaux, nous anticipons la portée de nos actions et reconnaissons ce qui est mal.Pourtant les grands traumatismes dans l’histoire tel que les guerres, les tortures, l’esclavage… ainsi que plus modestement nos petites vengeances de tous les jours, semble montrer que le mal est une tendance communément partagée.
Comment alors peut on discerner le bien du mal et pourtant s’y résoudre ?
Peut choisir le mal consciemment et librement ?
Ainsi Faut-il donc penser que l’homme a unevolonté perverse , c’est- à – dire une volonté faisant délibérément le choix du mal , voire se réjouissant de faire le mal sachant que c’est le mal ? ou qu’au contraire fait-on le mal que par aveuglement, à cause des passions, ou de notre histoire passée, en n’ayant pas vraiment conscience de faire le mal ? Enfin le mal ne remet il pas en cause notre liberté et aspiration au bonheur ?

I/ Laméchanceté est volontaire

Les actes mauvais nous semble souvent incompréhensible du fait justement de leur inhumanité, remettant véritablement en cause la nature de l’homme. En effet il serai bien commode de se dire que nous, humains « normaux » nous ne ferons jamais le mal, parce que seul les monstres le font. Mais selon Hannah Arendt, il faudrait se demander au préalable qu’est ceque nous aurions fait en temps de guerre, à savoir si dans un contexte de seconde guerre mondiale nous aurions collaborée ou résisté. Ainsi les nazis voulaient-ils le mal ? Arendt nous explique que ce qui serai en cause ne serai pas de la méchanceté mais un aveuglement idéologique, de nombreuses personnes se seraient fait enrôlé sans s’en rendre compte, croyant travailler au bien de l’humanitéen en créant une nouvelle épurée de toutes les « races inferieurs » Et les camps d’exterminations , les goulags qui n’étaient que des moyens pour y parvenir. Il pensait que si la fin été juste utiliser le mal pour cela n’était pas un crime. Le mal c’est alors rependu. Hannah Arendt essaye d’expliquer cela par sa théorie sur la banalisation du mal Selon elle l’homme méchant, un homme ordinaire,caractérisée par l’absence de réflexion et victime d’un système auquel il obéit. En effet sous le totalitarisme il y a eu aliénation de l’homme : qui induit moins de résistance aux phénomènes de masse. La toute puissance de l’état entraine le conditionnement collectif et l’avènement de ces crimes et inhibe la cs de l’homme. Selon Arendt, ce sont tous ces critères qui ont pu faire que des hommes,ont commis de tels actes. Ainsi elle n’excuse pas leurs actions contre les juifs, loin de là. Elle accuse ces hommes d’avoir cessé de penser. Ainsi plusieurs homme par leur actions on contribué a ce crime contre l’humanité, et étant enrôlé dans une masse n’ont pas ce sentiment de responsabilité et de culpabilité qui caractérise tant d’assassins.
Quand St Augustin nous apprenddans ses confessions, qu’étant adolescent il a volé des poires dont il n’avait pas besoin pour ensuite les jeter aux cochons. Il nous décrit la un mal volontaire. Il est coupable car il c’est détourné volontairement du bien sans contraintes.
Arracher des poires pour le plaisir du geste, montre que contrairement a l’homme qui vole du pain pck il a faim, par exemple, c’est vouloir le mal pour le...
tracking img