Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (452 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Titre : « Les Fleurs du mal »,
Date : 1857,
Auteur : Charles Baudelaire,
Mouvement littéraire : Symbolisme

Problématique : Comment le poète exprime-t-il son coup defoudre désespéré?

A. Le récit d’une rencontre frappante et déroutante.
1. Le malaise du poète.
2. Une rencontre soudaine.
3. Une femme troublante et paradoxale.

B. L’excès du poète
1. L’amour
2. Ledésespoir

DEVELOPPEMENT

A. Le récit d’une rencontre frappante et déroutante.
1. Le malaise du poète.
-Une impression de sonorité très imposante en début de poème : « La rue assourdissanteautour de moi hurlait. »
-personnification de « la rue » qui renforce cette idée de sonorité qui obsède le poète, ainsi que le verbe « hurlait ».
-assonance en « ou » et allitération en « r » et« s » qui évoque ce dont le poète parle : décor sonore, harmonie imitative…

2. Une rencontre soudaine.
-Le début du vers 2 jusqu’au début du deuxième quatrain offre une totale opposition avecce bruit assourdissant avec la passante qui va occuper toute l’attention pendant quatre vers : « Une femme passa, d’une main fastueuse… »
-juxtaposition d’adjectifs et de groupes nominaux quicréent un rythme allant en crescendo au vers 2 : « Longue, mince, en grand deuil… »
-Caractérise la femme avant qu’elle apparaisse au vers 3.
-Prépare l’arrivée de la femme et renforce la mise envaleur de son apparition. -Fluidité du rythme et du mouvement de la femme.

3.Une femme troublante et paradoxale.
-Une femme définit par le paradoxe : « douleur majestueuse », « La douceur quifascine et le plaisir qui tue ».
-Le poète focalise sur les détails du corps de la femme : « main fastueuse », « dans son œil », cependant on remarque des antithèses dans ses descriptions : « agileet noble avec sa jambe de statue ».
-cela renforce le paradoxe Mouvement/Statue, et Vie /Mort …
-Le décalage entre elle et lui est aussi souligné par le fait que le poète parle de lui a...
tracking img