Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1041 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La responsabilité de Vichy dans le génocide
Document 1 : Document 2 : Document 3 : Document 4 : Document 5 : Document 6 : Tirer les leçons de l’Histoire Des procès indispensables pour la mémoire L’imprescriptibilité du crime contre l’humanité Tourner la page Vichy, une parenthèse La reconnaissance

1

2

QUESTIONS PREPARATOIRES 1. En vous référant à la chronologie, précisez dans quelcontexte S. Veil et R. Badinter prennent position. Simone Veil et Robert Badinter prennent position à dix ans d’écart dans le contexte d’une reprise des poursuites contre les anciens fonctionnaires de Vichy.

2. Relevez dans les documents 2 et 3, les arguments qui justifient la tenue du procès. Dans le document 2, Robert Badinter clame la nécessité d’une fidélité aux idées républicaines : lavigilance dans le présent semble l’emporter sur la mémoire du passé. Dans les deux documents c’est l’état français, l’appareil administratif et politique entre 1940 et 1944 qui sont jugés coupable d’avoir contribué au génocide. L’épuration en a condamné les responsables pour la plupart. En filigrane, la question du réemploi des fonctionnaires épurés est posée. La culpabilité globale de la France estrejetée : c’est une certaine France qui est coupable.

3. Rappeler les raisons de la mise en accusation de Maurice Papon. Ouvert en 1997, le procès de Maurice Papon est le dernier des grands procès qui émaillèrent les années 1980 et 1990. Après l’assassinat de Bousquet, Papon fait figure de dernier symbole. Il l’est à plusieurs titres : il est le dernier acteur présent d’une suite d’inculpationretentissante, bien que la gravité de ces crimes n’atteigne pas celle des autres, mais aussi à cause de la lenteur de l’instruction commencée en 1981 mais ralentie par la volonté présidentielle, de plus il est devenu le symbole des réticences de la société français à revisiter son passé. Enfin, en tant qu’administrateur, l’affaire Papon met en question les limites de la complicité de collaboration etpose le problème de la responsabilité des pouvoirs publics. Secrétaires général de la préfecture de Gironde entre juin 1942 et mai 1944, il participa à la déportation de 1 590 juifs.

4. Interpréter le sens de la caricature de Plantu. Plantu réalise ce dessin le jour de l’ouverture du procès Papon : un juge se tenant dans la partie supérieure d’un sablier et devant un cimetière juin, rattrapepar le col d’un vieillard, Papon, pour le traduire en justice. Le vieillard se trouve déjà dans la partie inférieure d’un sablier qui symbolise le temps écoulé. Le présent (le haut du sablier) convoque donc le passé pour le juger au nom de la mémoire symbolisé par les tombes. Mais le caractère « in extremis » de l’interpellation souligne aussi bien l’urgence que l’écoulement inexorable du temps :Papon est le dernier des survivants et la lutte entreprise par la justice contre le
3

temps est nécessairement vouée à l’échec. Ici, la prise du temps semble l’emporter inexorablement sur le devoir de mémoire et de justice.

5. Comment a évolué la position du chef de l’état sur la question de la responsabilité de l’état français dans le génocide ? Il n’y a pas de reconnaissance de laresponsabilité de la France dans le génocide jusqu'à Chirac. Le 23 novembre 1971, Georges Pompidou alors président de la république signe discrètement la grâce de Paul Touvier, condamné à mort en 1946 et 1947. La grâce porte sur des peines mineures (interdiction de résidence dans douze départements). Touvier entre en 1942 dans la milice. Il entre en clandestinité pendant 27 ans grâce au soutien del’Eglise (il sera arrêté dans un couvent en 1989). La rafle de Vélodrome d’hiver devenait le symbole de la complicité de Vichy dans le génocide et son cinquantième anniversaire en 1992 crée un souvenir tragique. Le « geste » attendu du président de la République était la reconnaissance de la responsabilité de vichy dans la solution finale. François Mitterrand refusa ce geste et la polémique tourna à...
tracking img