Philosophie politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8615 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PHILOSPHIE POLITIQUE

Manuels: - Livres d'histoire des idées politiques
-Dictionnaire de philosophie politique de P. Raynaud et S. Rials

Plan qui se relie à Léo Strauss car il a publié une grande histoire de la philosophie politique. Il y a eu dans l'histoire de la philosophie politique une rupture fondamentale avec ce qu'il appelle philosophie politique antique et philosophie politiquemoderne entre lesquels il y a une radical « fossé ». Ce fossé consiste en ceci: avant la rupture le philosophie politique recherchait un idéal, mais depuis la rupture, elle se contente d'examiner des faits. Cette thèse de Strauss n'est pas exempte de critiques, et Strauss la relativise. Donc 2 parties dans le cours: 1. Le socle de la philosophie politique classique – 2. Les incertitudes de laphilosophie politique moderne.

INTRODUCTION GENERALE

Qu'est ce que la philosophie?
Approche étymologique: philosophie vient du grec philos-ami- et sophia-la sagesse. La philosophie c'est donc l'amie de la sagesse. Mais intuitivement, 2 catégories de philosophes, le philosophe de chair, càd celui dont la philosophie est devenue le métier mais n'irrigue pas forcément sa vie, et le philosophe devie, qui paye de sa personne, pour qui c'est un engagement de vie.
Comment aimer cette recherche de la sagesse?
La philosophie occidentale nait en Grèce, mais nous ne savons que peu de choses sur les autres. La Bible est indiscutablement un livre religieux mais aussi philosophie, car elle contient des livres de sagesse, de théologie morale. Mais on voit apparaître autour du VIIème siècle enGrèce une pensée différente qui va vite se distinguer des grands mythes fondateurs. Levi-Strauss a consacré une partie de son œuvre à étudier la pensée « primitive », càd celle qui précède la pensée actuelle occidentale. Les grecs vont alors sortir du mythe, même s'ils restent marqués par eux, pour entrer dans une explication rationnelle du monde. La philosophie apparaît dans la Grèce correspondantaujourd'hui aux côtes turques. Les 1ers penseurs se demandent « comment marche le Monde? », « pourquoi est-ce que la nuit succède au jour? » etc. En grec nature se dit phusis, et les 1ers auteurs de philosophie qui s'intéressent à la nature sont donc appelés les physiciens. Par exemple Thalès.
Dès le VIème siècle, une autre branche de la philosophie est apparue: la métaphysique. Elle est apparuecar certains physiciens ont commencé à se poser des questions telles que « pourquoi y a t-il quelque chose plutot qur rien? » ou « comment peut-on faire rien avec des multiples? » Cela fonde l'ontologie. C'est le 2ème grand courant de la philosophie qui dure encore. Sartre. Apparaît une 3ème branche parmi les questions des métaphysiciens: on peut poser la question de l'un et du multiple à traversla politique. Comment peut-on faire un corps politique avec plusieurs citoyens? Cette question a un corps philosophique mais ouvre sur la question politique. L'originalité du positionnement de la philosophie dans le politique se fait dès le départ par un conflit avec 2 écoles qui se sont livrées une lutte mortelle: la 1ère est l'école des sophistes, càd des philosophes « exclus » qui ont donnéune réponse à la question du politique qui dit qu'avec le politique, on est plus sûrs de rien. Comment pousser les individus à ne faire qu'un? Cela passe par l'art de la persuasion, dont les opposants aux sophistes les accusent de faire pour convaincre de leur philosophie. Les sophistes vont vite se réduire à devenir des professeurs de rhétorique politique.
A côté va se développer une 2nd école,l'école Socratique. Socrate est fondateur de la philosophie, et sa méthode était de se promener dans la rue et d'interpeller des gens pour leur poser des questions. La où Socrate différait fondamentalement des sophistes, c'est qu'il essayait d'atteindre une vérité. 3 portraits différents de Socrate: un par la comédie à travers d'une pièce de théâtre d'Aristophane; un par l'un de ses étudiants,...
tracking img