Philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Préparer son oral - épreuve de Français-philo prépas scientifiques 2010-20111. Présentation de l’épreuve

Diversité des épreuves

Tous les concours ne comportent pas une épreuve orale de français. Il est nécessaire de s’être exercé à l’oral afin d’affronter sereinement les épreuves proposées par les grandes écoles.

Nous ne pouvons répertorier ici tous les types d’orauxque vous pouvez rencontrer. C’est pourquoi il faut absolument vous renseigner précisément sur l’oral de l’école à laquelle vous vous présentez, d’autant que les épreuves sont aussi différentes selon les séries et peuvent changer, chaque école étant souveraine en la matière.

Voici les cas les plus fréquents :

analyse ou bref résumé d’un texte portant ou non sur le programme del’année, suivi d’un développement sur une problématique choisie dans le texte et d’un entretien avec le jury ;


entretien de motivation ;
Le temps de préparation est variable, mais il est généralement d’une demi-heure.

Choix des textes :


Les textes proposés à l’École Navale sont littéraires.
Les textes proposés à Mines-Pont sont des textes argumentatifs contemporains.Les textes proposés à l’Ensam sont tirés du programme des deux années. Veillez à vous remémorer le programme de l’année précédente.

Qualités exigées




Quelle que soit la forme de cet oral, les mêmes qualités sont attendues : qualités de compréhension face à un texte, logique et capacité d’organiser ses idées et à construire un discours solide et argumenté, finessedes raisonnements et originalité de la pensée, qualité de l’expression orale. On jugera également la qualité de votre culture qu’il ne s’agira par pour autant d’exhiber mais d’utiliser intelligemment. On appréciera aussi votre aisance face à un public. Mais, attention, l’oral n’est pas un écrit lu. Vous devrez improviser vos phrases à partir d’un canevas au brouillon. Il n’est pas questionde rédiger quoi que ce soit. Faites des brouillons clairs, sur une seule face de vos feuilles, soulignez, encadrez, faites des gros titres, utilisez des couleurs. Il faut qu’un simple et rapide coup d’œil sur vos papiers vous permette de vous repérer, de savoir où vous en êtes et de ne pas perdre pied.

Parlez lentement, d’une voix forte. Évitez le ton interrogatif permanent qui traduitune quête d’approbation et donc un manque d’assurance. Ne vous préoccupez pas des réactions des membres du jury, ne cherchez pas à les interpréter. Veillez toujours à finir vos phrases et à ne pas utiliser de termes familiers. Ne gardez pas le nez penché sur vos papiers, regardez vos interlocuteurs.

À ce titre, prenez très au sérieux les « khôlles » que vous passez pendant votrepréparation, en principe trois en mathématiques supérieures et deux en mathématiques spéciales. Les khôlles sont l’occasion de faire le point sur une question secondaire ou un problème plus général nés de la lecture des œuvres. Surtout faites un plan qui vous permettra d’exposer au mieux votre pensée. Les khôlles sont une préparation aussi bien à l’oral qu’à l’écrit.

2. Exemple dudéroulement et des modalités d’une épreuve orale

Analyse-Développement-Entretien (Oral Mines-Pont)

L’épreuve dure une heure: une demi-heure de préparation pour laquelle vous disposez d’un dictionnaire, une demi-heure de passage qui comprend trois étapes.

Analyse (10 minutes)

• Définition de l’exercice

Une analyse n’est pas un commentaire, c’est une contraction. Elle s’apparentedonc à un résumé. Elle doit être courte et concise et aller droit à l’essentiel. Comme le résumé, elle supprime les exemples sauf s’ils sont indispensables au raisonnement. La différence avec le résumé réside dans la position occupée face au texte : dans le résumé, vous prenez la place de l’auteur ; dans l’analyse vous restez extérieur et descriptif. Vous pouvez alors vous...
tracking img