Pierre et jean

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2473 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION

Maupassant, aux yeux de certain, a eu tord de représenté la réalité dans son « état normale » et dans sa banalité
De nombreux éléments sont passés sous silence. Le lecteur manque d'informations pour comprendre les décisions et les relations entre les personnages. Nous progressons dans le récit sans savoir où cela va nous conduire car nous découvrons les évènements en même tempsque les personnages eux même.
Les personnages secondaires restent transparents, ils ne sont pas assez développe et nous comprenons difficilement leurs interventions au milieu du récit. Nous avons l'impression qu'ils font parti du décor. D'autres le sont davantage mais reste tout de même très secret : on ne connait pas leur passé, leur projet et l'analyse de leurs sentiments est abrégée.Certaines de leurs décisions restent incomprise par le lecteur : nous ne concevons pas comment M Roland n'a pas pu s'apercevoir de l'adultère. Cela est du au manque de dialogue entre les personnages.
Cependant, Maupassant s'est beaucoup attardé sur Pierre et sur l'analyse de ses sentiments trop répétitive. II a négligé certains détailles qui auraient pu rendre son récit plus passionnant :
l'amour entrePierre et Mme Rosemilly est passé sous silence mais reste quand même visible par les quelques indices qu'il ose nous révéler
De plus les personnages ne sont pas attachant, ils réagissent de façon tout a fait banal sans surprendre le lecteur. Maupassant aurait pu davantage développée l'histoire d'amour impossible entre Pierre et Mme Rosemilly, auquel le lecteur ce serait attaché. Ce ne sont pasde véritable héros qui agissent avec grandeur d'âme et grande sensibilité. Jean reçoit un héritage important et n'en délivre pas le moindre sous à son ainé. Ils recherchent principalement une bonne situation sociale et un avenir sans problème : cela peut expliquer quelques incompréhension du lecteur au sujet du mariage entre M et Mme Roland qui semble être un mariage de convenance comme il sefaisait à l'époque. Nous pouvons également comprendre la décision de Mme Rosemilly qui a renoncer a son amour pour Pierre. Mais nous restons déçu par leur choix même si elles peuvent être compréhensifs. Nous attendons, à ce que les personnages soient confrontés à des difficulté auxquels nous serions incapable de nous livrer. Cela est gênant pour le lecteur car il peut se reconnaître a traversl'ensemble des personnages : Pierre a travers la jalousie obsessionnel, Jean à travers son égoïsme... Maupassant a choisi de raconter les événements d'un point de vue externe. La froideur de ce roman en est la conséquence. Il n'a pas choisi de séduire le lecteur par des scènes émouvantes et surprenantes mais seulement de rapporter des faits en évitant «  avec soin tout enchainement qui paraitraitexceptionnel »
Il n'y a pas de véritables dénouement ce qui donne au récit une certaine lenteur.
Le roman commence « in médias res », le lecteur se retrouve dans ce bateau, au milieu des eaux en train de pécher. On ne s'imagine pas réellement le contexte car il n'est pas décrit, il n'y a aucune descriptions de lieu, mais quelques indications temporelles. Seul les personnages nous sont présentés unpar un, à la manière d'une pièce de théâtre.
Nous progressons dans le récit sans davantage de carte en main. La simplicité de l'histoire engendre une certaine monotonie : il manque des péripéties qui rendrait le roman plus passionnant. Le lecteur « se noie » dans ces lignes qui ne délivrent presque aucun secrets. Les descriptions sont trop nombreuses et ne font pas avancés le récit, ce qui rendquelques passages un peu vague. Elles délivrent des indications sur certain personnages mais ne sont pas perceptible à une première lecture. Ce roman est en fait une ouvre complexe qui nous fait réfléchir, alors que le lecteur rechercherait plutôt une certaine évasion. Nous sommes déçus par cet ouvrage qui ressemblerait plutôt a un exercice de style qui illustrerait sa préface : nous avons été...
tracking img