Piskodoc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (319 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’art doit-il se mettre au service d’une cause ?
Il n’existe pas de consensus sur la nature et la fonction de l’art, et le
débat sur le bien fondé de l’art à se mettre auservice d’une cause
existe depuis des siècles. Il met en jeu les arguments qu’on peut
résumer ainsi :
L’art pour l’art
Pour certains, les artistes n’ont pas à assigner uneutilité autre à leur
art que celle de montrer leur vision du monde par leurs oeuvres. André
Breton, le poète surréaliste rejetait ainsi l’engagement au profit d’une
littératurelibre de toutes contraintes, puisée au plus profond de
l’individu. L’art pour l’art peut aussi être le credo des poètes cherchant
uniquement à atteindre le beau esthétique,et non à convaincre ou
dénoncer.
L’art et l’engagement comme complémentaires
Pour d’autres au contraire, l’art peut être une arme car elle permet
de démontrer, émouvoir etconvaincre à la fois. Elle doit donc être
mise au service de l’humanité. On retrouve ici l’idée romantique du
poète devant éclairer l’humanité, telle que l’a formulée Hugo dansson
oeuvre. De tous temps les poètes se sont engagés au services des
causes qu’ils avaient à coeur, du XVIème siècle avec le recueil Les
Tragiques, dans lequel d’Aubignédénonce les guerres de religion qui
font alors rage en France, au XXème avec les oeuvres d’Eluard
(Capitale de la douleur – 1926) et Aragon (Les Yeux d’Elsa – 1942),
quidénoncent les atrocités de la guerre.
Thèmes et visées de la poésie engagée
Les thèmes récurrents
- La religion : de nombreux poètes dénoncent dans leurs oeuvres
l’intolérancereligieuse ou bien encore le fanatisme. Ainsi Arthur
Rimbaud attaque le christianisme de façon très violent dans ses
poèmes Le Mal (1870) ou encore Les pauvres à l’église (1871),
tracking img